Accueil A la une «Les chantiers qui nous attendent…»

«Les chantiers qui nous attendent…»

DJEBARI MOHAMED YACINE, directeur d’Algérie-poste de Bouira

879

Le secteur d’Algérie-Poste est en pleine expansion. Ces deux dernières années, plusieurs projets importants ont pu être réalisés pour améliorer les prestations de service au niveau des bureaux de poste implantés à travers la wilaya de Bouira. Djebari Mohamed Yacine, directeur de l’Unité Postale de Bouira, en parle.

La Dépêche de Kabylie : Vous venez de bénéficier d’un bureau de poste itinérant. À quelle fin le destinez-vous ?
Djebari Mohamed Yacine : Au niveau de la wilaya de Bouira, Algérie-Poste est présente à travers un maillage complet de 103 bureaux de poste opérationnels. Le 3 février dernier, nous avons reçu un nouveau bureau mobile qui est actuellement le 104e bureau. Ce camion d’Algérie-Poste offre tous les services comme un établissement postal ordinaire et les citoyens des localités, que ce bureau itinérant sillonnera, pourront profiter de tous les services d’Algérie-Poste. Ce bureau itinérant sera destiné aux zones enclavées, là où Algérie-Poste ne pourra pas ouvrir en permanence un établissement postal. Chaque jour, un itinéraire sera tracé pour ce bureau. Il faut savoir qu’Algérie-Poste est présente à travers les 45 communes de la wilaya mais parfois, il y a des agglomérations où la densité postale ne nous permet pas d’ouvrir un établissement. Je m’explique, la densité postale pour ouvrir un établissement est de 6 000 habitants dans une localité. Ceci demeure les normes internationales. Concernant les normes nationales, il faut 10 000 habitants pour l’ouverture d’un bureau postal. Je tiens à préciser qu’au niveau de la wilaya de Bouira, avec nos 103 bureaux de poste, en plus du bureau itinérant, nous avoisinons les 8 200 habitants par bureau postal, d’où la densité postale au niveau de la wilaya de Bouira qui se situe entre les normes nationales et internationales. Notre objectif est toutefois de nous rapprocher des normes internationales.

Vous vous êtes assigné certains objectifs lors de votre installation fin 2016. Ont-ils été atteints ?
Je peux dire que les objectifs inscrits ont été effectivement réalisés à 100%. Nous avons enregistré certains retards dans les travaux de réalisation de certaines constructions qui ne sont pas achevés, mais ils le seront d’ici la fin du premier trimestre 2020. Nous avons réhabilité de nombreux établissements à travers la wilaya, comme la poste Haddid Said, au niveau du quartier de l’ECOTEC au chef-lieu de wilaya, à El Hakimia, Ouled Guemra et Merkalla au cours de l’année 2017. Pour 2018, nous avons Ahnif, Thamer et Sour El Ghozlane où les travaux sont encore en cours. Nous avons également la poste de Raouraoua et celle de Haïzer qui ont été achevées et ouvertes au public. D’autres établissements ont été créés tels que l’aménagement des locaux acquis auprès de l’OPGI au niveau du nouveau pôle urbain Belmahdi au niveau de la ville de Bouira ainsi qu’au niveau d’El Esnam. L’établissement d’El Esnam devra ouvrir au cours de ce mois de février. Pour la localité de Dirah, l’aménagement des locaux n’est pas encore achevé. Il y aura aussi de nouvelles constructions qui seront achevées au niveau du quartier Draâ El Bordj de la ville de Bouira, car l’établissement actuel se trouve être un vide sanitaire aménagé. Nous avons acquis un terrain et nous sommes au stade de finalisation des procédures et les travaux d’un nouvel établissement en R+1 seront lancés incessamment. Par ailleurs, au niveau de Zeboudja, l’entreprise a été installée et les travaux ont été lancés pour la construction d’un nouvel établissement car l’ancien menaçait ruine. Par crainte de danger pour notre personnel et nos usagers, nous avons été contraints de fermer l’établissement ce qui a causé un désagrément auprès des citoyens. Je tiens à les rassurer qu’un nouvel établissement en R+1 pourra les recevoir très prochainement dans un délai n’excédant pas les 7 mois. Aussi dans la commune d’Aghbalou à Ighil Ouchekrid, au niveau de l’annexe de l’APC, il nous a été accordé une partie pour la création d’un nouvel établissement. Nous en sommes à la phase finale. Le bureau d’étude a été choisi et la consultation pour le choix de l’entreprise a été faite. Une fois les procédures achevées nous donnerons l’ODS de démarrage des travaux pour l’aménagement de la partie de l’annexe de l’APC. Il y a aussi la réhabilitation de l’établissement postal de Bechloul où les travaux sont en cours, ainsi que celui de Raffour. À Raffour, l’ancien établissement postal était trop exigu et nous avons réussi à inscrire une grande opération pour une extension de l’établissement. Sa situation sur la RN15 embellira l’entrée de cette localité en donnant une belle image à Algérie-Poste. Pendant ce temps, il faut compter entre 6 à 7 mois avant sa remise en service, nous n’avons pas trouvé d’endroit pouvant accueillir le bureau de poste au sein de Raffour. Pour cela, et je tiens à remercier le maire de M’Chedallah pour trouver une solution en accueillant nos services au sein de la ville de M’Chedallah de manière temporaire. Je tiens à rassurer les citoyens de Raffour en leur disant que le bureau itinérant leur offrira les services d’Algérie-Poste. Au niveau de Chorfa, notre bureau postal enregistrait des dégradations, au niveau d’Aomar aussi et les travaux seront lancés incessamment. Beaucoup de travaux d’aménagements ont été inscrits pour l’année 2018-2019 et pour 2020. Trois nouvelles constructions seront érigées à Bouira, l’une au niveau de Said Abid, une autre à Bouderbala où l’établissement menaçait ruine et a été délocalisé dans une aile du siège de l’APC. Nous tenons à rassurer les gens de Bouderbala en annonçant que les travaux de construction seront lancés incessamment. De même pour Ath Mansour où l’établissement postal était trop exigu et situé de surcroit dans un soussol. Nous allons réaliser un nouvel établissement mitoyen au siège de l’APC en R+1. Il y a également les travaux d’aménagement de plusieurs logements d’astreinte afin de permettre aux chefs d’établissements de travailler sans contrainte de déplacements.

Concernant le problème de remplacement de certains chefs d’établissement partis en retraite, comment comptez-vous surmonter cette difficulté ?
Nous allons entamer des procédures internes, car les chefs d’établissement sont désignés conformément aux procédures de sélection en interne. Pour le recrutement, pour l’année 2019, nous n’avons pas pu recruter par rapport au blocage des contrats de l’ANEM, mais pour 2020 nous espérons des postes budgétaires et ces recrutements seront lancés dès la notification des postes budgétaires.

Comptez-vous renforcer les distributeurs de billets dans des localités qui se plaignent d’absence de GAB ?
Nous disposons de 30 guichets automatiques (GAB) et pour 2020, nous comptons renforcer par un quota minimum de 4 ou 6 GAB supplémentaires. Nous allons installer deux distributeurs au niveau des stations services de l’autoroute au niveau du tronçon de Lakhdaria menant vers Alger, ainsi que dans le sens Alger Bouira. Pour les stations autoroutières de Bechloul, puisqu’il s’agit de Naftal, les négociations devront se faire à haut niveau. Nous avons également un distributeur auprès de l’hypermarché Uno ainsi qu’au niveau du centre touristique de Tikjda.

Donc, vos services enregistrent beaucoup de demandes de la carte Edahabia ?
Plus de 115 000 cartes Edahabia ont été réceptionnées durant l’année 2019 et le taux de distribution a atteint plus de 95% et j’insiste auprès de l’ensemble de notre clientèle qui n’a pas encore demandé la carte Edahabia de se rapprocher de nos services ou de la demander via le site internet www.poste.dz. La carte Edahabia est une carte de retrait mais aussi de paiement de factures, de recharges Internet, téléphonie mobile auprès des trois opérateurs. Dernièrement, il y a eu une convention avec Air Algérie pour l’acquisition des billets d’avion, mais également pour certaines compagnies d’assurances. Cette carte permet aussi le transfert de liquidité de compte à compte, mais le détenteur de cette carte même sans l’avoir sur lui peut prétendre à retirer de l’argent d’un distributeur à travers l’application ‘’BaridiMob’’ téléchargeable sur Play Store ou App Store. Il faut souligner une grande mutation des services d’Algérie Poste vers les nouvelles technologies. Pour les terminaux de paiement (TPE) à travers la wilaya de Bouira, nous avons pu desservir avec 21 TPE au niveau des établissements postaux plus des conventions avec d’autres comme Algérie Télécom, sur les 7 points où se trouvent les agences ACTEL, auprès de deux points de Mobilis, mais également avec l’OPGI avec la signature d’une convention pour l’octroi de 14 TPE au niveau de toutes les caisses de l’OPGFI. Cela va permettre aux citoyens de s’acquitter de leurs loyers via la carte Edahabia. Nous avons également quelques commerçants qui ont signé des conventions notamment pour les ventes par facilité afin d’assurer le paiement via cette carte.
Entretien réalisé par Hafidh Bessaoudi