Accueil A la une Les cols bloqués par la neige

INTEMPÉRIES - Plusieurs routes coupées en Kabylie

Les cols bloqués par la neige

964

Les services de la Protection civile ont fait état de plusieurs routes coupées à la circulation dans les wilayas de Tizi Ouzou, Bouira et Jijel, suite aux intempéries qui ont affecté ces régions. En effet, selon un bilan rendu public, hier, par la Direction générale de la Protection civile, la RN 15 à Tizi Ouzou est coupée à la circulation au niveau du col de Tirourda, commune d’Aïn El Hammam.

Il en est de même pour la RN 30, au niveau du col de Tizi N’koulen, commune de Beni Yenni, ainsi que la RN 33 à hauteur du même col, commune Ibouraden, vers Tikjda. Dans la wilaya de Bouira, le même document a fait savoir que la RN 15 est coupée à la circulation au col de Tirourda, commune d’Aghbalou, ainsi que la RN 30, au niveau du col de Tizi N’koulen, commune Saharidj, la RN 33 au col Asoul, commune Saharidj, et la RN 30, au niveau du col Tizi N’koulen, commune de Tikjda, suite au cumul des neiges.

A Jijel, le CW 135B, reliant les communes de Bouraoui et El Anser, est coupé à la circulation, suite à l’effondrement partiel d’un pont à El Moulaki, commune d’El Anser. Par ailleurs, la même source a fait état de plusieurs accidents de la circulation durant la période allant du 14 au 16 du mois en cours, au niveau national, «dont huit accidents les plus mortels ayant causé le décès de neuf personnes et des blessures à quatorze autres, prises en charge sur les lieux puis évacuées vers les établissements hospitaliers par les secours de la Protection civile». A souligner également que les sapeurs-pompiers sont intervenus pour prodiguer des soins de première urgence à vingt-cinq personnes incommodées par le monoxyde de carbone, émanant des appareils de chauffage et chauffe-bain.

Ces drames ont eu lieu dans plusieurs wilayas, notamment Constantine, Médéa, Sidi Bel Abbès, Msila, Djelfa, Batna, Bordj Bou Arréridj et El Bayadh. «Les victimes ont été prises en charge sur les lieux puis évacuées vers les structures de santé», ont précisé les mêmes services.

Samira Saïdj