Accueil A la une Les festivités lancées hier !

TIZI-OUZOU - Célébration officielle de Yennayer fête nationale

Les festivités lancées hier !

1461

Les festivités de la célébration officielle du premier anniversaire de la consécration de Yennayer fête nationale ont été lancées, hier, dans la wilaya de Tizi-Ouzou.

La manifestation est prévue sur une semaine sous le slogan «Yennayer: une référence nationale, historique et mémorielle». La maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou Ouzou, ce mémoriel historique témoin du long combat pour l’identité nationale amazighe, a accueilli la cérémonie officielle du lancement des activités de Yennayer en présence du wali Abdelhakim Chater et de la directrice de la culture, Nabila Goumeziane, ainsi que des représentants de l’assemblée populaire de la wilaya, la société civile et les citoyens. Un programme riche est varié a été concocté pour l’occasion.

Dans une ambiance festive, des jeunes ont émerveillé l’assistance avec leurs costumes de spectacle, réalisés à base de peaux de mouton. Il s’agit là d’un carnaval dénommé «Aryad». Un décor qui fait plaisir aux yeux s’est installé à travers tous les coins de l’enceinte culturelle de la wilaya, accompagné des chants traditionnels des animatrices du mouvement associatif et les filles de Chahid, ainsi que des sons folkloriques de la troupe Idhebalène. En parallèle, plusieurs stands d’expositions d’objets artisanaux, objets traditionnels, art culinaire avec la participation de plusieurs associations culturelle. Plusieurs conférences sont prévues pour l’occasion. Le wali Abdelhakim Chater, donnant le coup d’envoi de cette semaine culturelle dédiée à Yennayer, a rappelé la portée nationale de l’événement qui sera d’ailleurs fêté pour la deuxième année à l’échelle nationale. Le président de la République a, pour rappel, décrété la journée de Yennayer chômée et payée pour ainsi consolider la première décision qui a été l’officialisation de tamazigh en tant que langue nationale.

La wali a, pour l’occasion, déclaré ouvert le concours «du plus ancien et authentique bijou d’Ath Yenni», en collaboration avec l’association des artisans d’Ath Yenni. Pour sa part, la directrice de la culture, Nabila Goumeziane, a souligné : «À travers la consécration de Yennayer par le Président c’est la dimension de la culture amazighe qui est consacrée. Mieux encore, c’est la pérennisation de la culture algérienne qui est assurée et l’identité nationale qui est renforcée». Et d’ajouter : «Les pratiques sociales qui accompagnent le nouvel an amazigh peuvent être ramenées aux valeurs et principes spécifiques de notre éducation et notre culture, à savoir la solidarité, la communion, la fraternité et l’esprit d’entraide.

Tout cela, en accueillant la nouvelle année et le nouveau cycle avec un présage prometteur». La directrice de la culture a annoncé un programme aussi riche que varié pour la circonstance. Le programme des activités s’étalera du 7 au 13 janvier 2019, à travers les différents établissements culturels sous tutelle ainsi qu’à travers les localités de la wilaya. Il s’agit, donc, d’expositions retraçant le patrimoine culturel national, dont une journée d’étude sera consacrée à Yennayer et dédiée à la mémoire du regretté Mohand Akli Haddadou, l’émérite chercheur et homme de culture amazighe par excellence, et une autre journée portera sur la poésie populaire afin de montrer la portée historique, sociale et symbolique de cette fête nationale. Le théâtre et le cinéma seront également au programme par la représentation de pièces théâtrales d’expression amazighe et la projection de films documentaires. S’ajoute à cela, le volet animation artistique qui ponctuera cette semaine culturelle à travers le chant, la musique, la danse et la chorale.

Timechret et la waâda, qui caractérisent nos traditions, marqueront également ces festivités. Elles seront organisées dans certains lieux de culte, des zaouias et des maqams.

Kamela Haddoum