Accueil A la une Les joueurs refusent de s’entraîner

JSM Béjaïa - La crise déteint sur l'équipe

Les joueurs refusent de s’entraîner

1073

C’était déjà dans l’air après une attente qui aura trop duré pour réclamer leur dû. En effet, face à l’impuissance de la direction de Houassi de répondre favorablement à leurs exigences financières, les joueurs de la JSMB ont eu recours, vendredi soir, à la grève des entraînements pour exprimer leur colère. Ils ont tenu ainsi à mettre à exécution leur menace en préférant rester chez eux pour prolonger leur repos accordé par le staff technique en attendant du concret.

Cela étant dit, en plus de la date de la finale de Dame coupe qui n’est pas encore connue, un autre problème et non des moindres est venu comme pour empoisonner le quotidien du club phare de la Soummam traversant une des périodes les plus critiques de son existence, sur le plan financier cela s’entend. Et dire que celui-ci avait déjà atteint son objectif de maintien à l’issue de la saison qui vient de s’écouler et disputera surtout la finale de la précédente édition de la coupe d’Algérie le mois prochain contre le CRB.

Autant dire aussi que malgré d’incessants appels de la direction du club à l’adresse des autorités locales pour dénouer cette crise, les choses n’ont toujours pas évolué dans le sens souhaité. Pour rappel, les partenaires de Kamal Belmessoud qui ont reçu dernièrement des chèques de banque de leur employeur, sont toujours en attente de leur encaissement. Ceux-ci représentent un mois de salaire chacun et la prime de la qualification pour les demi-finales de la coupe d’Algérie contre le PAC qui est de l’ordre de cinquante (50) millions de centimes.

Face à cette situation qui risque d’influer négativement sur les préparatifs du prochain rendez-vous de Dame coupe, les dirigeants du club avaient déjà lancé un cri d’alarme aux autorités locales de Béjaïa, à leur tête le wali, Ahmed Maabed, pour tenir leur engagement d’aider le club dans ces moments difficiles. C’est dans cette optique justement que M. Houassi serait attendu, ce matin, dans le bureau du premier magistrat de la wilaya. Ce dernier avait déjà promis notamment de réunir les industriels de la région pour les sensibiliser sur la nécessité de mettre fin à l’asphyxie financière qui ronge le club en ce moment.

B Ouari