Accueil A la une L’essentiel pour la JSK

LDC AFRIQUE - JS Kabylie 1 - AS Vita Club 0

L’essentiel pour la JSK

902

La JSK a entamé du bon pied la phase de poules de la Ligue des Champions d’Afrique en s’imposant (1 – 0) hier contre l’AS Vita Club. Une courte mais précieuse victoire qui permet à la JSK d’engranger ses trois premiers points dans le groupe D et entrevoir ainsi sous de meilleurs auspices sa prochaine sortie prévu le 6 décembre à Tunis contre l’EST local pour le compte de la deuxième journée de cette prestigieuse compétition.

Portés par un public en or massé dans les gradins du 1er novembre trois heurs avant le coup d’envoi du match, les joueurs kabyles qui ont retrouvé à l’occasion leur public après avoir disputé les trois derniers matchs du championnat à huis clos suite à la sanction infligée par la LFP au club kabyle après les incidents du match contre le CRB, ont entamé le match d’hier tambour bâtant. Face à une solide équipe de l’AS Vita Club, bien organisée en milieu de terrain, les joueurs de la JSK se sont portés d’entrée pour le jeu offensif en assiégeant l’arrière garde congolaise, mais encore une fois, les attaquants de la JSK ont péché par leur manque d’efficacité devant les bois adverses.

En effet, les trois attaquants kabyles, à savoir Addadi, Belgherbi et Hamroune, ont eu à plusieurs reprises l’occasion d’ouvrir la marque mais leur manque de concentration et parfois la vigilance du gardien de Vita Club, Bongama, ont fait que la première mi-temps archi dominée par la JSK s’est sodée sur un nul vierge. La deuxième période a été quasi identique à la première où on avait vu une équipe de la JSK faire le jeu et un adversaire bien regroupé derrière riposter par des contres. Une stratégie qui a failli porter ses fruits pour l’équipe du Vita Club lorsque l’avant centre, Kalala, s’est retrouvé seul dans la surface kabyle, heureusement son tir croisé trouva un Benbot des grands jours qui dévia en corner et sauver ainsi la JSK d’un but tout fait.

Une action qui a fini par galvaniser les joueurs kabyles puisque dix minutes après, le virevoltant Addadi, servi idéalement par son coéquipier Bounoua dans la surface adverse et d’un angle impossible, adressa du pied droit un tir foudroyant sous la barre du gardien du Vita Club et ouvrit le score pour la JSK (75’). Une splendide réalisation qui a libéré les milliers de supporters de la JSK qui n’ont pas cessé d’encourager leurs joueurs dans une ambiance indescriptible.

Ayant fait l’essentiel car dans ce genre de matchs le plus important est de gagner des points, les joueurs kabyles ont opté pour une tactique prudente durant le dernier quart d’heure devant une équipe de l’AS Vita Club qui ne voulait pas baisser les bras pour égaliser mais leurs tentatives ont toutes échoué devant la détermination des Canaris qui ont réussi à préserver leur maigre mais ô combien précieuse victoire dans cette phase de poules de la Ligue des champions qu’ils retrouvent après dix longues années d’absence.

A. C.