Accueil A la une «On va poursuivre les cours»

AHMED TESSA, recteur de l’université Mouloud Mammeri

«On va poursuivre les cours»

490

«Monsieur le ministre je le respecte énormément, il est professeur, je suis professeur comme lui c’est mon chef hiérarchique, mais à Tizi-Ouzou, on a cumulé beaucoup de retard. Ce qui prime et ce qui est important pour nous c’est la pédagogie. On a fait notre programme, les vacances sont prévues du 21 mars au 4 avril.

Je suis un enfant du peuple et je suis sur le terrain. Les étudiants doivent rattraper le retard. On travaille en fonction des normes et facteurs pédagogiques et on ne peut pas travailler en fonction d’autres facteurs. Demain (hier ndlr), je vais me réunir avec les doyens pour faire en sorte de respecter le calendrier initial des vacances et on va poursuivre les cours comme d’habitude.

Nous, on est sur le terrain et on ne peut pas se permettre de cacher le soleil avec un tamis. Les problèmes doivent être traités d’une manière objective et rationnelle (…) La décision a été prise sans concertations avec les recteurs, moi je reste fidèle à la base, c’est une question de déontologie. On ne gère pas des événements politiques, on est des pédagogues et on reste fidèles à la pédagogie (…) Je suis un enfant du peuple, l’Algérie nous a beaucoup donné.

Si ce n’était l’école publique, je ne serai pas aujourd’hui recteur et pour moi, le poste du professeur prime sur celui du recteur. L’université va engager un débat à partir de demain (Ndlr aujourd’hui), si les étudiants et les enseignants décident de la reprise des cours, nous on va travailler. J’appelle à la sagesse et le bon sens de part et d’autres…».

K. H.