Accueil Culture Rencontres Esprit Frantz Fanon

L’héritage du militant anticolonialiste en débat du 1er au 10 juillet à Alger

Rencontres Esprit Frantz Fanon

1963

Des rencontres intitulées « Esprit de Frantz Fanon » se tiendront à Alger du 1er au 10 juillet à l’initiative de l’AARC (Agence algérienne pour le rayonnement culturel) en partenariat avec les éditions Apic autour de l’œuvre et l’héritage du psychiatre et militant anticolonialiste, selon un communiqué de l’agence. Ces rencontres se déclinent en un colloque, des activités littéraires et des conférences-débat réunissant des écrivains et intellectuels de nombreux pays pour tenter comprendre en quoi les écrits de Frantz Fanon peuvent aider à répondre aux « enjeux auxquels les pays du Sud et l’ensemble de l’humanité sont confrontés » aujourd’hui.Le colloque, prévu du 2 au 4 juillet à Alger, s’intéressera aux thématiques inspirées d’expressions célèbres de Frantz Fanon à l’exemple de « Nous ne voulons rattraper personne » ou encore  » Nous voulons marcher tout le temps », autant de thèmes considérés, par les organisateurs, comme programme à la veille de la célébration du cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie pour laquelle Fanon s’était engagé pleinement. Des écrivains et poètes algériens et étrangers, animeront du 6 au 9 juillet des activités littéraires sous forme d’ateliers des soirées littéraires et poétiques. Le siège de l’APS accueillera des rencontres des conférences-débats placées sous l’exergue célèbre de Frantz Fanon « Ouvrir l’horizon, porter la lumière chez soi, mettre debout soi-même et son peuple ». Ces rencontres verront la participation d’intellectuels de renom, à l’instar des économistes égyptiens Samir Amin et George Corm, de l’ancienne ministre de la culture et écrivain malienne, Aminata Dramane Traoré ou encore de la psychiatre et ex-assistante de Fanon, Alice Cherki. L’APS prend part à ces rencontres en offrant, en outre, aux organisateurs un appui multimédia, par la mise à disposition d’une série de photos de Frantz Fanon et en permettant une couverture audiovisuelle de l’évènement en mettant en relation les organisateurs avec des producteurs de contenu vidéo. Une revue multimédia sera publiée, comprenant notamment des vidéos, des conférences-débats sur le site Internet de l’APS après les rencontres. « Esprit Frantz Fanon » se veut être plus qu’un « hommage reconnaissant » au psychiatre, souligne le communiqué mais une tentative de « faire vivre le cœur vivant de la pensée et de l’action de Frantz Fanon » en s’interrogeant sur les « succès » et les « échecs » des luttes des peuples colonisés dont l’auteur des « Damnés de la terre » fut le « porteur du souffle historique ». Né en 1925 en Martinique, Frantz Fanon avait été nommé médecin-chef à l’hôpital psychiatrique de Blida, avant d’entrer en clandestinité pour rejoindre, en 1957, les rangs du Front de libération nationale (FLN) et s’engager pour l’indépendance de l’Algérie. Frantz Fanon a été emporté par une leucémie en 1961 dans un hôpital américain.