Accueil Culture Ithrene de Tizi-Ouzou en compétition pour le "Masque d’or"

Festival du théâtre pour enfants à Boudouaou

Ithrene de Tizi-Ouzou en compétition pour le "Masque d’or"

1832

Plus d’une dizaine de pièces théâtrales pour enfants sont en compétition pour l’obtention du prix du « Masque d’or » récompensant la meilleure œuvre du Festival du théâtre pour enfants inauguré samedi à Boudouaou (Boumerdès). Une foule nombreuse de fans du 4e art a assisté aux diverses exhibitions folkloriques ayant marqué l’ouverture de ce Festival culturel, organisé à l’initiative de la coopérative du théâtre de Boudouaou et auquel ont pris part des artistes de neuf (9) wilayas du pays. La première de la pièce « Mamlakate El Alouane » (le royaume des couleurs) présentée, hors compétition, par la Coopérative de Boudouaou, a fait en effet salle comble. Les productions théâtrales en compétition, à la salle des fêtes de la ville de Boudouaou, sont « Leïla El Hamra » (Leïla la vermeille) du théâtre pour enfants de Sidi-Bel-Abbès, « Ezzouar » (les visiteurs) de la troupe Ethouraya de Tiaret, « Al Alam El Azrak » (le drapeau bleu) de Skikda, et « Rihlat Ouassim » (le voyage de Ouassim) de la troupe El Founoune d’Oum El Bouaghi. « Louabate El Ahlam » (le jeu des rêves) du théâtre pour enfants de M’sila, « Hary Fary oua al alouane » (Hary fary et les couleurs) de la coopérative artistique d’Oran, « El Arnab oua Dhib » (le lapin et le loup) de la coopérative « Ithrene » de Tizi-Ouzou et « El Bernous Adhahabi » (le burnous d’or) de la coopérative Essindjab de Bordj Ménaïel sont les autres productions en compétition pour le « Masque d’or » de ce Festival. Cet événement culturel, qui prendra fin demain mercredi, a pour objectif principal « d’animer la scène culturelle locale et d’étancher la soif des fans locaux du 4e art en matière de nouvelles productions », a indiqué le président de la coopérative théâtrale de Boudouaou, M. Redouane Zoukaoui. « C’est également un cadre idéal pour encourager la production théâtrale nationale et promouvoir les échanges entre les troupes participantes », a-t-il estimé.