Accueil Culture Un brassage culturel réussi

Au 4ème soir de la 5e édition du Festival international de musique symphonique

Un brassage culturel réussi

2019

La 5e édition du Festival culturel international de musique symphonique, organisée au Palais de la Culture Moufdi Zakaria, a accueilli, avant-hier dimanche, pour son quatrième soir, la Pologne, le Mexique et l’Ukraine, dans un brassage culturel réussi, alliant les gammes occidentales aux airs latins.

Le violoniste Maciej Strzelecki et le pianiste Michal Francuz, composant le duo polonais, ont présenté un répertoire d’une grande difficulté technique dans lequel ils ont particulièrement brillé. « Variations sur un thème original » de H. Wieniawski, « Nocturne et tarentelle » de K. Szymanowski et « Partie de sonate. Kreutzerowska » de L.Von Beethoven, ont constitué le programme du duo qui a donné une prestation de haute qualité où Maciej Strzelecki a notamment brillé de rapidité et de dextérité. Représentant le Mexique, Metales M5 Mexican Brass, une formation d’instruments à vent, composée de cinq musiciens virtuoses, a littéralement enflammé le chapiteau, enchaînant, dans un esprit festif, des airs latins dans dix pièces choisies de leur répertoire, que le trompettiste Freund Alexander s’est chargé de présenter. Mélangeant les styles, la troupe mexicaine est passée du blues, à la musique populaire, puis, de la musique contemporaine des comédies musicales à la musique d’opéra, avec une facilité impressionnante sollicitant chaque fois le public au partage, à travers des mises en scènes comiques, des sifflements et des onomatopées. L’Ensemble des solistes de l’Orchestre symphonique de la Radio nationale d’Ukraine, dirigé par Volodymyr Sheiko, soutenu par l’Ensemble de choeur ’’Kyiv Singers’’ dirigé par Alla Sheiko, est venu ensuite apporter un peu de douceur et d’accalmie à travers la 40e symphonie de W.A.Mozart et ’’La Valse fantaisie’’ de M. Glinka, entre autres compositions. Le ténor Andrii Romanenko, première voix de l’Opéra national d’Ukraine a enchanté l’assistance avec la résonance de sa voix dans ses envolées lyriques, notamment dans « Torna a surriento » de E.Curtis. Les instrumentistes et les choristes ukrainiens ont conclu dans l’euphorie avec  » La Traviata » de G. Verdi, tambourines à la main, ornées de rubans multicolores, suscitant chez le public, venu nombreux, enthousiasme et volupté. Créé en 2008 à l’initiative de ses musiciens, l’Ensemble des solistes de l’Orchestre symphonique de la Radio nationale d’Ukraine est composé de virtuoses. Il vise à « améliorer la maestria des musiciens, la maîtrise d’interprétation et trouver de nouvelle possibilités de l’expression créative ». Diplômé du Conservatoire d’Etat de Kiev (Ukraine), Volodymyr Sheiko est le chef d’orchestre principal et directeur artistique de l’Orchestre symphonique de la Radio nationale d’Ukraine. Son riche parcours artistique l’a conduit à prendre la direction de plusieurs orchestres avec lesquels, il a effectué nombre de tournées. Volodymyr Sheiko dirigera notamment l’Orchestre multinational lors de la soirée de clôture du festival, prévue le 19 septembre en cours. Inauguré le 12 septembre dernier, le 5e Festival culturel international de musique symphonique se poursuit, avec à l’affiche de la cinquième journée, l’Italie, la

France et la Chine.