Accueil Culture Trois sites pilotes retenus

Programme de l'UE dédié au patrimoine algérien

Trois sites pilotes retenus

1982

La Casbah d’Alger, le tombeau berbère de l’Imedghacen et le musée national des antiquités ont été retenus pour des opérations pilotes fixées au programme d’appui de l’Union Européenne dédié au patrimoine culturel en Algérie, a annoncé jeudi à Alger Matteo Malvani, chef de projet. La première phase sur site du programme d’appui de l’UE à la protection et à la valorisation du patrimoine culturel en Algérie -qui s’étale sur 72 mois- sera entamée au cours du « 1er trimestre 2015 », a précisé Matteo Malvani présent au 19e Salon international du livre d’Alger (SILA) au stand de l’UE.Pour le directeur du programme, Zoubir Ballalou, le choix de ces sites est justifié par la particularité de « site urbain habité » pour ce qui est de la Casbah d’Alger -une cité millénaire classée au patrimoine mondial par l’Unesco en 1992- « de site archéologique en milieu rural », pour le tombeau de l’Imedghacen (IIIe siècle avant J.C) et « site muséal en milieu urbain » concernant le musée national des antiquités. Selon Matteo Malvani, le programme d’appui, cofinancé par l’UE à hauteur de 21.5 millions d’euros et un apport de l’Algérie de 2.5 million d’euros, vise d’abord à « renforcer la méthodologie d’inventaire » des biens culturels. Les inventaires des sites patrimoniaux algériens sont incomplets, pour certains sites, et inexistants pour d’autres, selon des experts algériens. Outre les sites archéologiques et musées ouverts, ce premier volet concerne les collections des musées, les peintures murales et le patrimoine immatériel, a ajouté le chef de projet. Au titre de la formation, le programme prévoit des mesures d’urgence pour la sauvegarde du patrimoine audiovisuel et la mise en place de chantiers-écoles, a-t-il ajouté en plus de formation en gestion intersectorielle des sites.Le programme réserve également un volet pédagogique décliné en campagnes de sensibilisation à l’importance de l’héritage patrimonial, en collaboration avec la société civile avec le concours des médias pour améliorer la communication sur le patrimoine. Le programme d’appui de l’UE à la protection et à la valorisation du patrimoine culturel en Algérie est « le plus grand financement accordé par l’Union Européenne en matière de patrimoine », a précisé Matteo Malvani. Signé en novembre 2012, il concerne des sites inventoriés dans 12 régions d’Algérie.