Accueil Culture Toute une culture enfouie !

Bouhamza Grottes préhistoriques de Gueldamen

Toute une culture enfouie !

1339

Semblable à celles d’Aokas et de Ziama Mansouriah, la grotte merveilleuse et préhistorique de Gueldamen dans la commune de Bouhamza, daïra de Seddouk, est considérée comme la plus importante d’Afrique.

C’est du moins le classement défini par l’équipe d’archéologues du centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques, à leur tête le docteur Farid Kherbouche, natif de cette région. Au même endroit et aux côtés de cette fabuleuse grotte, existent une dizaine de grottes de moindre importance. La montagne de Gueldamen s’affiche comme une grande muraille séparant le territoire de Bouhamza situé sur le flanc Est et le territoire d’Amalou situé sur le flanc Ouest, un flanc tourné naturellement vers le Djurdjura et visible à partir de la ville d’Akbou et de la RN 26. Selon l’APS, l’importance de cette grotte commence à faire parler d’elle et a même acquis ses lettres de noblesse d’un patrimoine national à promouvoir, comme l’a souligné Azzedine Mihoubi, le ministre de la culture. Accompagné du wali de Béjaia, M. Mihoubi s’est rendu sur les lieux où il a déclaré que les résultats préliminaires des fouilles opérées depuis six ans à l’intérieur de cette grotte préhistorique de Gueldamen, située à 75 km au Sud-ouest de la ville de Béjaia placent le site parmi les plus importants dans le monde ou du moins en Afrique. «C’est une grotte rare, un repère historique et culturel singulier», a-t-il dit. Le ministre, satisfait des nombreuses découvertes mises en évidence par les chercheurs du CNRPH, a promis l’assistance appropriée par son département pour aider à la publication de leurs travaux. Des découvertes qui seront mises ainsi autant à la portée des chercheurs que du grand public. Dans cette optique, la création d’un musée à Bouhamza, la circonscription administrative dont dépend le site, pour y exposer les divers vestiges mis en évidence et en faire par ricochet un lieu culturel et touristique s’impose, a suggéré le ministre. Avant de quitter le lieu, Mihoubi a salué et encouragé l’équipe de chercheurs en place conduite par le docteur Farid Kherbouche, les exhortant à poursuivre leurs efforts, les assurant du soutien de son ministère. Les collectivités locales ont été par ailleurs sensibilisées pour participer à la mise en valeur de tout le site, lequel, en effet recèle plusieurs autres grottes mais de moindre importance, notamment en aménageant la route qui y conduit et son éclairage.

Les chercheurs en plein dans la fouine

Le P/APC de Bouhamza, Bensikhaled Abdelhamid, que nous avons contacté a dit qu’il ne ménagera aucun effort pour mettre les moyens appropriés qui faciliteraient l’accès aux chercheurs. «Avant, les chercheurs ont installé un groupe électrogène pour l’éclairage. Maintenant le site est éclairé à partir d’une ligne électrique. On a même ouvert une route que nous allons aménager bien évidement», a souligné l’édile communal qui a fait savoir que la grotte a été découverte en 1920, c’est-à-dire, durant la période coloniale. C’est en 2011 que des chercheurs algériens ont entamé son exploration. Les recherches effectuées les ont conduits à trouver des objets archéologiques rares, tels que de la céramique, des restes fauniques, des bijoux, des parures en coquillage marin, etc. La grotte s’étend sur une superficie de 1800 m2 avec une galerie de 80 mètres, renfermant des formes diverses, tels que des stalactites, stalagmites, piliers et planchers, agréables à contempler. Les chercheurs recommandent la mise en place d’une passerelle pour permettre aux visiteurs d’accéder à l’intérieur sans altérer le parterre où se mènent les recherches. La région de Bouhamza est déjà connue comme un endroit idyllique et touristique grâce à la station thermale de Sidi Yahia El-Adli qui reçoit chaque année des milliers de visiteurs particulièrement des curistes. Le barrage de Tichy Haft est un autre site créé ces dernières années. Ce petit océan d’eau attire aussi des visiteurs à la quête d’un repos et de détente sur ses berges. Cette grotte qui forme un ensemble avec les deux autres sites placera l’endroit comme zone touristique de montagne par excellence.

L Beddar.