Accueil Culture Le retour d’un groupe mythique

CHANSON - Nouvel album de Yugurten

Le retour d’un groupe mythique

3781

Après une éclipse qui a duré une vingtaine d’années, le groupe Yugurten revient cette année avec un nouvel album intitulé Tiwerdella (Invraisemblance). Rien que le titre est évocateur de la qualité du travail des membres du groupe, aussi bien sur le plan des textes que sur le plan musical.

Le groupe, méconnu des nouvelles générations, a pourtantlaissé son empreinte et apporté sa pierre à l’édifice de la chanson kabyle, notamment la chanson contestataire. Ses membres, qui ont connu les geôles du régime du parti unique à cause de leurs engagement pour la culture et l’identité berbères, ont collaboré avec plusieurs artistes de renom, à l’instar de Slimane Azem (album «Thala») ou Ferhat (album «20 sna»). Le retour de ce groupe nous rappelle les glorieuses années de la chanson kabyle moderne. En effet, à partir de la fin des années 60, beaucoup de jeunes artistes kabyles sont séduits par la chanson occidentale, surtout celle qui s’accompagne de guitares sèches, très différente du répertoire des anciens chanteurs kabyles tels Slimane Azzem, Taleb Rabah,etc. C’est à partir de là que naquirent, un peu partout, des chanteurs et groupes comme : Imazighen Imoula, Issoulas, Meksa Abdelkader, Igudar, Inasliyen, Mennad, etc. Et à Azazga, Mustapha Lahcène, Hocine Sadi, Mahfoud Boudjebla, rejoints par Boualem Rabia et Smail Mansous créèrent le groupe «Yugurten» qui verra l’arrivée d’Abdellah Sahki un peu plus tard. Depuis les années 70, le groupe n’a produit que trois albums à savoir : «Aru» sorti en 1979 aux éditions Club du Disque Arabe (Paris) ; «Tafsut n Prague» en 1982 aux éditions Numidie Music (Paris) et «Aîni» sorti en 1998 aux éditions Club du Disque Arabe. Cette année donc, le groupe revient avec l’album «Tiwerdella» (tidak ur nella) aux éditions New Music Edition (Azazga).
Ce nouvel opus propose 10 titres : «Tiwerdella», paroles de B. Rabia ; «Amjahed usefru d uzawan» ; «Tunzirt» ; «Winna» ; «Lehya» ; «Aqliyi deg Aazugen», un chant répandu durant la guerre de libération ; «At lxir», texte et musique de Mohand Boularias ; «D taqbaylit», un hommage à Nouara ; «Mm umendil» et «Amedyaz arehwi», adapté d’un texte de Tahar Djaout. A signaler la sobriété de la jaquette conçue par Madjid Abboute à partir de dessins de B. Rabia. Le groupe n’a par ailleurs rien perdu de son savoir-faire et de son style bien à lui.
M. I. B.