Accueil Culture «32 films engagés projetés à la 2e édition»

YAZID ARAB, coorganisateur de Festimaj Algérie

«32 films engagés projetés à la 2e édition»

149

Yazid Arab, coorganisateur avec l’agence Epsilon Communication de la 2e édition de Festimaj Algérie, parle dans cet entretien de cette manifestation qui s’est déroulée le 15 juin dernier à la Cinémathèque d’Alger.

La Dépêche de Kabylie : Pouvez-vous nous parler de Festimaj ?
Yazid Arab:
Le Festival international de films d’écoles s’adresse aux jeunes de 4 à 30 ans. Son but est d’encourager les échanges et de créer des rapports de proximité entre les jeunes réalisateurs et les participants aux ateliers. Les films créés dans les ateliers, qu’on ne voit jamais, sont alors projetés, afin de les faire connaître au grand public. L’idée est venue de Gilles Lemounaud et son épouse, qui ont lancé ce Festival à la carte en 2004, à Meyzieu, et ce en récupérant les films téléchargés directement par internet. «Sur la route des migrations et des imaginaires» est le thème de cette édition, abritée par 32 pays, notamment l’Algérie, la France, la Chine et le Congo.

Qu’en est-il de la 2e édition qui s’est déroulée le 15 juin dernier à la Cinémathèque d’Alger ?
La 1ère édition de Festimaj a eu lieu à Tizi-Ouzou, en juin 2018, avec l’agence Epsilone Communication. Le 15 juin dernier, elle a été organisée à la Cinémathèque d’Alger, en présence de spectateurs de tous les âges. Un film intitulé «Le son», d’un réalisateur de Tindouf, a alors été sélectionné. On va essayer de l’organiser l’année prochaine à Tizi-Ouzou mais ça n’empêche pas les autres wilayas de diffuser leur programme. Pour la prochaine édition, on compte travailler avec les écoles et inviter leurs responsables afin de leur expliquer comment fonctionne le cinéma. Peut-être qu’un jour, il y aura un engouement pour créer chez nous des écoles dédiées exclusivement au cinéma.

Quels sont les thèmes abordés lors de cette édition ?
On compte treize thèmes. Des films engagés ont été projetés ayant pour thèmes des enjeux sociétaux cruciaux, tels que l’éducation, la tolérance, la migration, l’éducation à la paix, le droit des enfants, l’écologie, la lutte contre la discrimination, le harcèlement à l’école, la maltraitance…

Combien de films ont été diffusés à la Cinémathèque d’Alger ?
Cette année, 32 films ont été projetés issus d’écoles maternelles, de collèges et lycées, arabophones, de Syrie, d’Egypte, du Maroc…Il y a eu également des films anglophones.

Qu’est-il prévu pour la clôture de Festimaj ?
Les spectateurs de 32 pays vont voter et les films sélectionnés seront soumis à un jury, qui va décider. Les prix seront remis lors de la cérémonie de clôture, qui aura lieu le 29 juin, à l’Echiquier de Pouzauges (France) sous la présidence de Manuel Sanchez avec, comme invité d’honneur, Alain Depardieu.
Entretien réalisé par Sonia Illoul