Accueil Culture À l’ombre du Rebelle

MECHTRAS - 13e édition du Festival de la chanson moderne

À l’ombre du Rebelle

140

Le coup d’envoi de la 13e édition du Festival de la chanson moderne qu’organise la Maison de jeunes en collaboration avec les APC de Mechtras et de Tizi-Ouzou a été donné avant-hier en fin de journée. Ce fut en présence des autorités locales et de nombreux invités.

En ouverture des festivités, un carnaval s’est ébranlé du CFPA de la localité jusqu’au siège de la Maison des jeunes. Pas moins de 14 associations y prennent part. C’est le maire de la localité, Omar Cheballah, qui a lancé le festival au terme de son intervention derrière le P/APW : «Je souhaite la bienvenue à l’ensemble de nos invités, aux participants et au public. Nous accueillons ici à Mechtras des invités venus d’autres wilayas du pays (…) En mon nom et au nom de notre exécutif, je déclare officiellement l’ouverture de la 13e édition du Festival de la chanson moderne», a-t-il souligné.

La chorale «Tileli nwegdud», venue d’Ath Ouacif, ouvrira par la suite le bal des spectacles par l’interprétation de chants. L’ancien groupe de la chanson moderne de la maison des jeunes de Mechtras a, lui aussi, renoué avec la scène et le chant à l’occasion. Djamal Kaloun a déclamé, à son tour, le mot de l’artiste.

Puis, la compétition fut lancée avec les groupes de Bouzeguène, Draâ El-Mizan, Ath Zikki et Ath Laâziz (wilaya de Bouira). Hier, deuxième jour du festival coïncidant avec l’anniversaire de l’assassinat de Matoub, les groupes de Takarbouzt, Iferhounène, Azazga, Ait El Kaid et Ouaguenoun ont égayé le grand public par de sublimes chants en hommage au Rebelle.

Pour demain, dernier jour du festival, les groupes d’Ait Laâziz, de Draâ El-Mizan et de Maâtkas se succéderont sur scène. Une séance de remise des prix aux troupes lauréates est prévue en clôture.
Hocine T.