Accueil Culture Agrud bu theghennant enchante les enfants

TIZI-OUZOU - Théâtre régional Kateb Yacine

Agrud bu theghennant enchante les enfants

40

Le théâtre régional Kateb Yacine renoue avec les activités théâtrales. À l’affiche de l’après- midi du mardi dernier, «Agrud bu theghnnant» (l’enfant entêté) a suscité l’envie de retrouver le théâtre régional Kateb Yacine. La pièce théâtrale a drainé une centaine d’enfants accompagnés de leurs parents. Pour cette relance, la pièce est jouée en arabe classique. Le texte est de Damache Abdelhamid, la réécriture est de Hocine Haddou et la mise en scène du trio Haddou Hocine, Farida Saber et Imine Salim. L’histoire se déroule dans une forêt.

Le décor s’y apprête. Il s’agit, dira Hocine Haddou, un connaisseur du 7e art, d’un enfant entêté «qui ne fait qu’à sa tête mais tombe à chaque fois dans des pièges». La pièce est jouée par cinq comédiens, à savoir Kenza Talbi assurant trois rôles (mère de l’enfant entêté, de la sorcière et de l’arbre 1), Dris Slimane jouant successivement l’ogre, Aladin et Vava Nouva, Oudahmane Slimane dont le rôle de Anid (l’enfant désobéissant), Sarah Aftis dans le rôle de Souad et de l’arbre 2 et Hassane Allal assurant le rôle de Samir. Anid, entêté qu’il est, se rend avec ses amis dans la forêt où vit dans une grotte un ogre.

Il tente de rentrer. Il voulait chercher une graine spéciale d’un arbre qui, une fois planté et grandi, produira des bonbons. «Je serai le seul dans ce créneau et je serai le royaume des bonbons», clame-t-il en levant les bras au ciel. Arrivés sur les lieux, l’ogre les empêcha d’avancer et l’enfant entra dans la grotte et ne peu plus ressortir car les enfants oublient le mot de passe d’ouverture de la porte de la grotte. Ils ne cessent de sillonner la forêt et reviennent à la maison. Ils rencontrent Aladin qui ne dit rien pour eux. La sorcière se complait de la situation des enfants désemparés. Ils perdent la tête.

Dans l’affolement, il prononce «Adh tsaha awal i mawlaniw» et la surprise se produisit : la grotte s’ouvrit et le gosse est délivré. La pièce a duré cinquante et une minutes. «Agrud bu theghnnant» est jouée pour la troisième fois à Tizi Ouzou. Une tournée a eu lieu à travers la wilaya, dans les localités de Larbaâ Nath Irathen, Aïn Zaouia, Aïn El Hammam, Azazga et Draâ Ben Khedda.

M A Tadjer