Accueil Culture At Abbès et Koukou, un ouvrage sur la Kabylie précoloniale

Publication

At Abbès et Koukou, un ouvrage sur la Kabylie précoloniale

244

At Abbès et Koukou : étude géographique et ethno-historique de la Kabylie Ottomane, est l’intitulé de l’ouvrage publié par l’universitaire Oulhadj Nait Djoudi au début de l’année écoulée aux éditions El Amel (Algérie). Ce livre de 559 pages est le fruit de l’exploitation d’un fond documentaire constitué de multiples écrits d’auteurs arabes, espagnols, français et turcs. Aussi, il s’appuie sur d’autres éléments d’explication relevant du terrain et de la tradition orale. «Les archives de Simancas, dont une partie (sous la forme de micros films) nous a été aimablement communiquée par le centre des archives espagnol, constituent une source d’informations riches et incontournables.

D’autre part, les séjours nombreux au niveau du centre des archives d’Outre-mer, d’Aix-en-Provence nous ont permis de faire une abondante récolte de manuscrits inédits. La traduction faite pour certains de ces documents par des arabisants, des hispanisants avertis, tels E. Mercier, P. Boyer conservateur, Berbrugger et d’autres auteurs H. Genevois, J. L. Belhachmi…, nous ont grandement aidé pour en démêler l’écheveau» (p.9), écrit l’auteur dans l’avant-propos de son ouvrage. Sur le plan de la rédaction, le livre est composé de quatre parties, suivies d’une annexe, d’un atlas historique et d’un appendice ainsi que d’une riche bibliographie qui serait d’un intérêt capital, surtout aux chercheurs du domaine de l’économie spatiale.

La première partie du livre est consacrée principalement à la présentation de la principauté At Abbès, l’avènement des turcs au Maghreb, les événements mémorables liés à la période de règne d’Abdelaziz, le traité avec les Espagnols… La deuxième est réservée, entre autres, à des éléments historiques introductifs du royaume de Koukou, les grands événements ayant trait au règne d’Ahmed Oulkadi, la défection de celui-ci, la reprise d’Alger par Kheireddine…

La dimension spatiale, économique et sociale des communautés At Abbes et Koukou est l’objet de troisième partie, alors que la dernière partie est consacrée aux faits marquants de l’implantation et la domination des Turcs en Kabylie. «Incontestablement, la fondation des principautés kabyles des Béni Abbès, (Bibon) et Koukou (Djurdjura) considérées à tort fiefs de roitelets s’inscrit en droite ligne dans un contexte international.

En effet, la situation qui prévalait alors à la fin du XVe et le début du XVIe siècle dans le bassin méditerranéen, (dans sa rive sud comme dans sa rive nord), d’une façon générale et dans le Maghreb de façon particulière a imprimé résolument à ces institutions (pré-étatiques), une manière de faire, des conditions d’existence, de survie, de devenir…», écrit encore Oulhadj Nait Djoudi en quatrième de couverture. Par ailleurs, l’auteur d’At Abbès et Koukou : étude géographique et ethno-historique de la Kabylie Ottomane, est un docteur en aménagement. Il enseigne et dirige des travaux de recherche qui ont un lien avec l’économie spatiale au département d’architecture de la faculté de génie de la construction de l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou.

Djemaa T.