Accueil Culture Ateliers d’initiation au théâtre

Tizi Ouzou

Ateliers d’initiation au théâtre

52

Dans le cadre de la saison estivale, la direction de la culture organise à travers les différentes localités de la wilaya des ateliers de théâtre et d’expression corporelle au profit des associations culturelles. Pour le premier cycle de formation, treize adhérents de 15 à 24 ans composés de collégiens, lycéens et étudiants de l’association Imnar du village Afir suivent un atelier d’initiation au théâtre animé par l’ex-étudiante de l’ISMAS (Institut supérieur des métiers des arts du spectacle et de l’audio-visuel) Louiza Zanoune qui a débuté le 4 août dernier et qui se poursuivra jusqu’au 15 du mois en cours à la bibliothèque de Tigzirt.

Les mêmes participants auront droit à une autre formation d’expression corporelle à la maison de la culture Mouloud Mammeri du 18 au 25 août. L’atelier sera animé par Fariza Chemakh, titulaire d’un master en anglais spécialisé en arts dramatiques. Selon Chemakh, la formation d’initiation demande de la souplesse et une préparation physique qui reste dans le cadre du théâtre. «L’expression corporelle est la base. Dans le théâtre, c’est une sorte de chorégraphie. Au lieu d’utiliser le texte entre les comédiens, on peut utiliser les expressions du corps pour exprimer la douleur, la joie… Il y a des expressions spéciales pour chaque situation», a-t-elle expliqué.

«Le théâtre n’est pas seulement un métier pour faire carrière, c’est également un moyen pour les enfants pour dépasser leur timidité. On leur apprend à respirer, à gérer la voix… La diction est le premier exercice qui se fait au théâtre», a-t-elle ajouté. La directrice de la culture, Nablia Goumeziane, a souligné : «Les formations sont initiées cette année durant la saison estivale du moment que la plupart de notre jeunesse est libre. On continue dans l’investissement dans le domaine de la formation et l’éducation pédagogique pour les différents segments de la culture, notamment cette fois-ci on a commencé par le théâtre parce que nous avons un personnel adéquat instruit ayant une formation dans le domaine qui peut éventuellement satisfaire la demande croissante du mouvement associatif qui est porteur justement de la culture et de cette transmission qu’on souhaiterait la plus large possible. Il y a une adhésion assez importante de nos jeunes dans nos associations. Cette apprentissage rentre dans le cadre de la promotion du théâtre à Tizi-Ouzou, ça vient en appui au travail qui se fait que se soit par les coopératives ou par le théâtre régional Kateb Yacine».

Mme Goumeziane précise : «On a commencé ce stage avec une association pilote qui va porter ce projet, ça sera bien entendu une formation continue à chaque fois que l’occasion se présentera pour les adhérents qui vont bénéficier de cette dernière que nous allons élargir pour les autres associations qui souhaiteraient s’investir également dans le domaine de la formation pédagogique». Pour conclure, la responsable dira : «Le mouvement associatif a besoin d’être orienté et encadré et je pense que c’est l’une des missions de la direction de la culture».
Sonia Illoul