Accueil A la une Coup d’envoi de la 1re édition

TIZI OUZOU - Journées nationales de la marionnette

Coup d’envoi de la 1re édition

212

Le coup d’envoi de la première édition des Journées nationales de la marionnette a été donné avant-hier à la maison de la Culture Mouloud Mammeri. Nabila Goumeziane, Directrice de la culture, a signalé que c’est une manifestation culturelle qui met en relief cet art parfois méconnu et qu’elle est venue à point nommé, sachant que le Festival de la marionnette, qui en est à sa 11e édition, se tient, comme chaque année, à Aïn Témouchent. Mme Gomeziane a précisé à cet effet : «L’objectif principal de ses journées est de renforcer cet art qui transmet un message bien particulier d’une manière ludique à l’enfant.

Une sorte de créativité pour développer les compétences sur les plans artistique et culturel.» Et de poursuivre : «Nous souhaitons inculquer cette culture à l’enfant et aux jeunes. D’ailleurs, c’est un programme concocté, en collaboration avec la Direction de l’éducation et un certain nombre d’établissements du primaire et du moyen pour assister aux spectacles. Leur participation est également importante, au niveau des ateliers, notamment celui qui se tient à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 26 septembre et qui est censé nous présenter un produit à la fin de ses journées.»

Après la visite de l’exposition qui retrace l’évolution de la marionnette avec les collections du Théâtre régional Kateb Yacine, de Yasmine Khelfaoui de la coopérative Damou et des ateliers de la Bibliothèque principale de lecture publique, réalisées par les enfants, lors du 4e Salon de l’enfant et du livre de la jeunesse, une parade a été organisée, au grand bonheur des enfants. Elle était composée de marionnettes géantes et d’échasses de la coopérative Chila de Toudja.

Ces dernières ont, pour rappel, sillonné le hall d’exposition jusqu’à la grande salle de la maison de la Culture. Par ailleurs, le spectacle intitulé «Qouat el aâql», présenté par la coopérative Damou de Chlef, en ouverture de ces journées, a eu un franc succès auprès du public, particulièrement des enfants de la crèche Yanou Prince et de l’école primaire Berkani 2. «Le spectacle relate l’histoire d’un lion tyran qui faisait peur aux animaux à cause de sa force physique. Un jour, ils ont décidé de lui écrire une lettre pour lui dire que l’homme est plus fort que lui. Il s’est mis à la recherche de ce dernier afin de se débarrasser de lui mais il a été pris à son propre piège et a été capturé. Moralité de l’histoire: la force morale dépasse la force physique.

C’est le message que j’ai voulu transmettre aux enfants», a indiqué Damou Bounaam de la coopérative de Chlef. Dans la matinée, un atelier autour de la réalisation et la manipulation de la marionnette a été animé par Noreddine Ali Hemdane et Damou Bounaama, au profit des élèves du CEM Mouloud Feraoun de Tizi Ouzou. Il convient de signaler que cet évènement, qui se déroulera jusqu’au 26 septembre, enregistre la participation de cinq wilayas, à savoir : Béjaïa, Chlef, Oum El Bouaghi, Sidi Bel Abbès et Sétif.

Sonia Illoul