Accueil Culture Hacène Allel décroche le 2e prix

1ère édition du Festival national du jeune humoriste

Hacène Allel décroche le 2e prix

77

Le jeune comédien Hacène Allel, de la troupe théâtrale Thala de la maison de jeunes Cheikh Larbi H’Sissen d’Aïn Zaouia, a décroché le 2e prix de la première édition du Festival national du jeune humoriste.

Une manifestation qui s’est déroulée à Souk Ahras du 15 au 18 janvier. Le jeune comédien y a participé avec son monologue «Hya oula-la» (Elle ou non). Selon le directeur de cet établissement, Amar Sellami, ce comédien a amplement mérité ce prix. «Il a été formé au sein de notre troupe depuis sa création et il est parmi les comédiens les plus assidus. Allel est pétri de nombreuses qualités artistiques et humaines. En tout cas, c’est quelqu’un qui est destiné à une longue carrière dans cet art», a déclaré ce responsable. Il est à noter qu’à son retour, ce jeune comédien a été honoré par ses camarades et beaucoup de ses fans. «C’est un comédien hors pair. Il peut jouer n’importe quel rôle. Nous lui souhaitons une bonne continuation parce qu’il est promis à un bel avenir», a confié un autre comédien de la troupe «Tala».

D’ailleurs, Acène Allel se prépare pour participer à d’autres rencontres théâtrales, qui auront lieu à l’occasion de la célébration de la Journée nationale du chahid, le 18 février, et aux festivités célébrant le 40e anniversaire du Printemps berbère, a-t-on appris. Ce comédien a, par ailleurs, reçu le meilleur prix d’interprétation masculine, lors du Festival national des jeunes de Constantine à la fin du mois d’octobre dernier. La comédienne Samia Bouacila a décroché, elle aussi, le prix du meilleur rôle d’interprétation féminine dans cette même compétition. «Tala» a aussi obtenu le Grand prix du Festival des jeunes. C’est dire que le théâtre occupe une place de choix dans cette maison de jeunes, d’autant plus que son directeur a été acteur au Théâtre national d’Alger.

«Nous sommes à la disposition de cette troupe, qui renferme des jeunes talents qui pourront aller loin. En tout cas, on a remarqué que le théâtre est devenu un art très demandé dans notre région, surtout lorsqu’on a organisé le Festival national du théâtre pour enfants, qui était à sa douzième édition. Notre maison est ouverte à tous les jeunes désirant intégrer notre troupe. C’est notre mission», a souligné Amar Sellami. D’autre part, la maison de jeunes Cheikh Larbi H’Sissen est en train de peaufiner son programme pour la célébration de la Journée du chahid. Selon son directeur, il sera riche et varié et comportera de nombreuses surprises. Bravo encore une fois aux comédiens de la troupe «Tala», qui honorent toujours la région dans les rendez-vous nationaux.
Amar Ouramdane