Accueil Culture Kouki et Kimous clôturent l’année

Tizi Ouzou - Théâtre régional Kateb Yacine

Kouki et Kimous clôturent l’année

69

Pour clore l’année 2019, le Théâtre régional Kateb Yacine a programmé un spectacle de clowns avec le duo Mohamed Meghrici (comédien, artiste et musicien) dans le rôle de Kouki et Brahim Amirou dans celui de Kimous. Il est à signaler que la salle et le balcon du théâtre étaient pleins comme un œuf par les enfants, accompagnés de leurs parents, qui ont passé de bons moments de détente et de joie et sont repartis avec de bons conseils prodigués par leurs deux amis.

Kimous, en mauvais élément de la société et mauvais élève, en plus d’être négligeant, est à chaque fois remis à l’ordre par Kouki de caractère, de tempérament et de conduite complètement opposés à son ami. Il est tout le temps corrigé pour ses mauvaises actions. A rappeler que ce spectacle comprend trois tableaux essentiels. Le premier est relatif à l’environnement que Kimous dégrade et pollue, en jetant des déches partout y compris en pleine forêt, où il lui arrive de déraciner des arbustes à tel point que son ami, hors de lui, le dénonce au gardien de la forêt, qui le transforme «en chat» et s’il récidive «en singe». Pris de peur, il nettoie tout.

Le deuxième tableau est relatif aux mensonges, qui sont l’apanage de Kimous. Ce dernier ment à tout-va et accuse tout le monde. Croyant que son ami a des bonbons cachés dans un paquet, il l’ouvre en son absence et mange tout son contenu. Il est ensuite tombé malade. Souffrant de terribles douleurs à l’estomac, il a avalé des médicaments croyant qu’il allait guérir. Évacué aux urgences, son cas a nécessité une injection, dont il a horreur. Le troisième tableau a représenté les promesses que les parents font à leurs enfants et qu’ils doivent tenir. Il est à souligner que ces moments pleins d’enseignements et de joie ont alterné avec les chants, la musique et la danse. Tous les enfants y étaient de la partie. En tout cas, ils ont passé une agréable fin d’année.

M A Tadjer