Accueil Culture La troupe théâtrale lauréate du prix du jury

La troupe théâtrale lauréate du prix du jury

AÏN ZAOUIA - Maison des jeunes Cheikh Larbi H’Sissen

36

La troupe théâtrale Tala de la maison des jeunes Cheikh Larbi H’Sissen ne cesse d’honorer la région, lors de ses participations aux festivals nationaux. Ainsi, après avoir décroché, en novembre dernier, deux distinctions, à savoir les premiers prix des meilleures représentations masculine et féminine, respectivement par Hacène Allel et Samia Bouacila, pour leurs rôles dans la pièce Nek Negh Netseth, au Festival national de théâtre pour jeunes, elle a eu encore une fois l’honneur de représenter dignement la commune. Ce fut à la 11ème édition du Festival national du théâtre amazigh, qui s’est déroulé à Batna du 3 au 11 février, en présence des ténors de cet art. On cite, entre autres, le Théâtre national algérien (TNA), le Théâtre régional Kateb Yacine de Tizi Ouzou, le Théâtre régional de Béjaïa (TRB) et d’autres troupes de renom, venues de nombreuses wilayas. «Encore une fois, je dis bravo à nos jeunes qui ont décroché le prix du jury de ce festival professionnel, où il y a eu la participation des grands ténors du théâtre algérien, en tamazight. Tout de même, nos acteurs ont décroché une place honorable. C’est pour vous dire que Tala avance doucement, mais sûrement. Encore une fois, je les remercie pour leur dévouement et leur professionnalisme parce qu’ils n’ont raté aucun rendez-vous pour se distinguer. Maintenant, tout le monde parle de Tala, cette petite troupe sortie de la maison des jeunes d’une petite commune. C’est un honneur pour nous tous», s’est réjouit Amar Sellami, directeur de cet établissement de jeunes et ancien acteur du TNA.

Celui-ci nous a appris, à la même occasion, qu’il est à l’œuvre pour faire jouer une autre nouvelle pièce dans les prochains jours. Peut- être, celle-ci sera présentée en première durant le mois de Ramadhan prochain. Une occasion pour distraire encore une fois les jeunes de la région. «Quand nous sommes montés sur scène, nous savions que notre thème accrochera le jury, car Nek Negh Netseth a été appréciée par le public partout, où elle a été jouée. A l’annonce des résultats, nous étions aux anges parce qu’on a quand même présenté un travail de qualité. D’ailleurs, nous dédions la récompense à nos fans et bien sûr à notre directeur, qui a su nous inculquer l’amour de cet art», a confié l’un des acteurs rencontrés à la maison des jeunes. Par ailleurs, beaucoup souhaitent le retour du Festival du théâtre pour enfants, tant attendu par ses amoureux, à Aïn Zaouia, lequel est suspendu depuis trois années.
Amar Ouramdane