Accueil A la une L’APW met les bouchées doubles

TIZI-OUZOU - Projet d’une statue à l’effigie de Chachnaq

L’APW met les bouchées doubles

351

Avant-hier, le P/APW de Tizi-Ouzou a tenu une séance de travail ayant pour ordre du jour la concrétisation du projet de réalisation d’une statue à l’effigie de Chachnaq.

La rencontre a vu la présence du docteur Hareche Mohamed El Hadi, professeur d’histoire et des civilisations anciennes (spécialiste de la Numidie antique), mais aussi président du jury ayant supervisé le projet de réalisation de la statue du Roi Massinissa initié par le HCA à Alger (Tafourah).

Étaient également présents les sculpteurs qui se chargeront de la réalisation de la statue de Chachnaq et des élus à l’APW. Lors de cette séance de travail, le docteur Hareche a présenté des images du roi berbère et plusieurs photos d’objets lui ayant appartenu. Le docteur a aussi à l’occasion abordé, dans le détail, l’histoire de Chachnaq, ses réalisations, son empire et sa relation avec Yennayer.

Les sculpteurs ont pour leur part présenté deux maquettes (des prototypes de la statue du roi). Le docteur n’a pas manqué de donner des orientations et des conseils pour une statue se rapprochant le plus possible des traits du roi berbère.

En marge de la rencontre, le P/APW a expliqué : «Nous avons invité le docteur Hareche pour concrétiser le projet de statue à l’effigie de Chachnaq que nous avons annoncé à l’occasion de Yennayer 2969. Nous escomptons parvenir à achever le projet pour Yennayer 2970. Nous voulons par cette séance avoir une caution intellectuelle, scientifique et une approche académique. Cette initiative est celle de l’APW, nous allons prendre en charge sa réalisation mais nous avons besoin de spécialistes dans ce domaine et nous remercions Dr Hareche qui a bien voulu collaborer. Nous avons aussi travaillé avec le département de tamazight de l’UMMTO».

S’agissant de l’endroit où sera installée la statue, le P/APW a déclaré : «Nous allons déjà faire le maximum pour que la statue, en bronze, soit prête pour Yennayer 2970. Quant au lieu où elle sera installée, il n’a pas encore été choisi définitivement. Nous avons parlé avec les responsables de l’APC et le chef de daïra de Tizi Ouzou, normalement il y aura un grand sens giratoire à l’entrée de Tizi Ouzou, c’est petit être là que sera installé la statue de Chachnaq».

Concernant le montant financier du projet, le P/APW notera : «Pour le moment nous ne savons pas exactement combien coûtera cette statue, nous attendons les propositions des sculpteurs».

Pour rappel, c’est à l’occasion de Yennayer 2969 que l’APW de Tizi Ouzou avait annoncé des mesures et des mécanismes importants au profit de la promotion du statut de tamazight. M. Aouchiche avait annoncé le projet de réalisation d’une statue à l’effigie du roi berbère Chachnaq, ainsi qu’un concours entre les communes. «Nous allons lancer deux initiatives importantes pour d’une part permettre à Tamazight de retrouver son véritable statut et reconquérir son territoire naturel, mais aussi pour réhabiliter nos symboles et notre patrimoine ancestral. Nous allons lancer un concours pour les communes qui œuvrent le plus pour la socialisation et l’utilisation de Tamazight. Nous allons aussi réaliser une statue à l’effigie de Chachnaq (Chechonk), une statue qui sera inaugurée à l’occasion du prochain nouvel an berbère 2970.Notre choix s’est porté logiquement sur Chachnaq puisque c’est à partir de son règne que les Berbères ont commencé à compter et à établir leur calendrier», a-t-il déclaré.

Le P/APW avait par ailleurs rappelé : «Notre assemblée n’est pas à sa première action dans le domaine de la promotion, de la socialisation et de la généralisation de notre langue, puisqu’on a déjà accordé des subventions aux APC pour installer des plaques de signalisation et les devantures des établissements et des institutions en tamazight. Notre assemblée a été aussi la première institution à délibérer en tamazight, en plus de tout le travail que nous faisons notamment en termes de communication en tamazight et le siège de notre assemblée a aussi été aussi amazighisé».
Hocine Taib