Accueil Culture L’association Tasuta N’Tafoughalt dévoile son programme

Aït Yahia Moussa

L’association Tasuta N’Tafoughalt dévoile son programme

67

Alors que le village Tafoughalt, l’un des plus grands de la commune avec ses 6 000 habitants, a bénéficié d’un foyer pour jeunes depuis plus de vingt-cinq ans, non opérationnel jusqu’à ce jour, l’association culturelle «Tasuta N’Tafoughalt» a décidé de le rentabiliser, en y organisant des activités. En effet, à défaut de personnel qualifié affecté par l’APC ou la Direction de la jeunesse et des sports, les membres de cette association veulent tenter une expérience afin de le rentabiliser. «Certes, il y a beaucoup à faire pour mettre cette structure en marche, mais nous tenterons tout de même de faire quelques petits travaux qui sont à notre portée parce que nous envisageons d’y lancer des activités.

Et comme nous n’avons pas le choix, nous avons opté pour ce foyer pour jeunes qui est une opportunité pour nous», confiera Raous Messouter, président de «Tasuta N’Tafoughalt». Pour notre interlocuteur, avec l’aide des jeunes, cette structure sera restaurée et nettoyée. Il est à rappeler qu’au milieu des années 2000, le défunt Arezki Tifaoui, l’ex- président de l’association, avait pris en charge ce foyer durant quelques années. Par manque de moyens et d’aide, il a mis la clé sous le paillasson.

Cette fois-ci, la jeune composante de cette association se porte volontaire pour venir à la rescousse de cette jeunesse livrée à elle-même, d’autant plus que même le CSA/US Tafoughalt, pensionnaire du groupe pré-honneur de wilaya, qui encadrait jusqu’à 150 jeunes, a , lui aussi, baissé rideau, laissant un grand vide. «Nous projetons en premier de lancer une école de langues. Nous dispenserons des cours de mise à niveau dans toutes les langues, notamment le français, l’anglais et peut être même l’espagnol», ajoutera le président de «Tasuta N’Tafoughalt». Par ailleurs, Raous Messouter lance un appel aux enseignants volontaires en retraite ou en exercice pour donner des cours aux enfants du village.

Il est à rappeler que le 31 août dernier, cette association avait organisé une cérémonie de remise de prix aux lauréats du village (5e, BEM et Bac) et rendu hommage à une soixantaine d’enseignants, en retraite et en exercice. C’était l’occasion pour ses membres de remercier les enseignants, qui ont sacrifié leurs belles années pour l’instruction et l’éducation des centaines d’élèves de Tafoughalt dont les membres de «Tasuta N’Tafoughalt». En outre, ces derniers préparent d’ores et déjà la deuxième caravane médicale qui aura, sans doute, lieu au début de l’année prochaine. «Après la réussite de la première caravane, l’an dernier, nous sommes déjà en contact avec des médecins et des spécialistes pour donner l’occasion aux habitants du village de se faire dépister, sachant que nous sommes sollicités par beaucoup d’entre eux», conclura Raous Messouter.

Amar Ouramdane