Accueil Culture L’autre regard de Chabane Imache

PARUTION - L’enfance confisquée des gamins de la guerre

L’autre regard de Chabane Imache

135

L’enfance confisquée des gamins de la guerre est le 4e ouvrage de Chabane Imache, paru récemment aux éditions «Graine fertile». Ce livre se veut un autre regard sur la Guerre de libération, selon son auteur. «Le présent volume n’est pas un livre d’histoire. C’est seulement un chapelet de souvenirs de la Guerre de libération telle que je l’ai vécue et particulièrement, les trois dernières années ayant précédé 1962, année de l’indépendance de l’Algérie», explique-t-il.

L’auteur reconnaît également que ce travail de mémoire n’est pas du tout aisé et nécessite «une sacrée dose de courage ou plutôt d’audace pour remonter 60 ans en arrière et étaler sur la place publique, un passé douloureux». Au verbe facile, avec un style digne des grands pédagogues, Chabane Imache invite le lecteur à revisiter et à revivre par procuration, un pan entier de son enfance. A découvrir les facettes d’une enfance malheureuse et douloureuse «pour que les jeunes sachent que les principales victimes dans les conflits entre adultes sont souvent les petits innocents», tient-il à mentionner.

Même s’il admet que ces récits de vie, qui s’entremêlent et se mélangent sont, en général, très imprécis, pour les classer dans leur contexte chronologique, il lui suffit d’évoquer une personne, une anecdote ou un incident pour replonger dans le passé et les remémorer par la suite. La première partie de l’ouvrage relate des événements douloureux vécus par les habitants de son village, en particulier, et de la région d’Ath Douala, en général.

Il témoigne également de ces méthodes expéditives en matière de torture et ces spectacles effroyables pour instaurer un climat de terreur dans la localité d’Aït Mesbah mais aussi Aït Idir, entre autres. Il évoque avec une certaine nostalgie et amertume la mort de son père, en 1960, et leur déplacement, juste après, vers la maison de leurs grands-parents maternels à Aït Idir. Quant à la deuxième et dernière partie de son ouvrage, elle a été consacrée aux extraits et témoignages. Des extraits tirés des ouvrages de deux auteurs, en l’occurrence «Chants de guerre des femmes kabyles » du Dr Lasheb Ramdane et «Les Gardois contre la guerre d’Algérie» de Bernard Deschamps, sans oublier plusieurs témoignages de citoyens d’Ath Douala.

A noter que Chabane Imache est le fils d’Amar Imache, fondateur de l’ENA (Etoile nord-africaine 1926/1937). Né en 1952, au village Aït Mesbah, dans la commune d’Ath Doula, il a publié les écrits de son père, en un seul volume intitulé «L’Algérie au Carrefour» en 2012. Il récidive avec un roman «La mort du vieux chêne» en 2017 et édite, ensuite, un recueil «Proverbes et dictons kabyles» en 2018. Son dernier opus «L’enfance confisquée des gamins de la guerre» est disponible dans les librairies. 137 pages. Prix 450 DA.

F Moula