Accueil A la une Quel sort pour le théâtre Salah Sadaoui ?

Bouira

Quel sort pour le théâtre Salah Sadaoui ?

209

Sa reconversion en salle de cinéma maintes fois annoncée, le théâtre communal Salah Sadaoui de la ville de Bouira ne cesse de se détériorer. Il est même carrément abandonné. C’est une infrastructure dédiée à l’origine à la promotion du 6e art, à savoir le théâtre, mais qui ne sert occasionnellement qu’à des rencontres et meetings politiques, lors de campagnes électorales.

Ainsi, les grilles sont toujours fermées, le plafond en lambeau avec des infiltrations à chaque averse, les sanitaires entièrement délabrées, le revêtement du sol carrément usagé, les chaises abîmées, les installations techniques détériorées, le mobilier dans un état de dégradation avancée et une vétusté qui ferait fuir les plus téméraires sont le seul spectacle désolant qu’offre ce théâtre. Même le parvis, dont le dallage a été réalisé en pierre bleue d’Ath Mansour, souffre de l’absence d’entretien, avec des herbes folles qui poussent entre les jointures des pierres qui, par endroit, se chevauchent.

«C’est triste de voir cette infrastructure à l’abandon, alors que des amateurs de théâtre n’ont pas où se regrouper pour répéter….Seule la maison de la Culture Ali Zamoum accueille ces jeunes talents qui disposent sur place d’un atelier qui leur est dédié. Malheureusement, le théâtre semble être le parent pauvre de la culture à Bouira», a estimé un jeune comédien. Il faut dire que le seul édifice à vocation culturelle animé régulièrement est la maison de la Culture et à un degré moindre, la bibliothèque principale de lecture qui, elle, est privilégié pour accueillir toutes les cérémonies officielles.

Le théâtre communal devait être transféré pour sa gestion vers la Direction de la culture mais les démarches administratives n’ont toujours pas abouti, a-t-on signalé. Un transfert qui nécessitera un budget colossal, en plus du fait que cette bâtisse, située au cœur de la ville, doit être réhabilitée. Par ailleurs, en ce qui concerne le théâtre en plein air qui devait être réceptionné en juillet 2016, certains de ses travaux sont toujours en attente d’être achévés. En tout cas, le théâtre communal de Bouira, baptisé en 2012 au nom du regretté moudjahid, artiste et homme de culture Salah Sadaoui, risque de se détériorer davantage si aucune mesure urgente n’est prise pour le sauver d’une disparition programmée, a-t-on souligné.

Hafidh B.