Accueil Culture Seule l’esplanade Abane Ramdane…

Larbaâ Nath Irathen

Seule l’esplanade Abane Ramdane…

175

Bien que le mois de carême amorce sa deuxième dizaine, à Larbaâ Nath Irathen rien ne semble avoir été préparé pour animer les soirées ramadanesques de la population locale. Pourtant, de nombreuses affiches placardées un peu partout au niveau du chef-lieu de la localité de Larbâa Nath Irathen, ont annoncé de nombreuses animations et spectacles qui auraient fait la joie des familles.

Ce qui a grandement désappointé certains pères de familles devant ce vide culturel. «Même les jeux de toboggan habituellement installés au niveau de la place Abane Ramdane qui faisaient la joie des parents et surtout des enfants ne sont pas au rendez-vous cette année», fera remarquer un père de famille déambulant dans les rues. Seul un petit manège de fortune installé en face de la poste sis au niveau du chef-lieu fait la joie de certains parents.

Les endroits qui ont la cote durant ce mois sacré sont les cafés maures pour les adeptes des jeux de dominos ou de cartes et certaines Terrasses qui attirent des familles. Ces dernières, faut-il le dire, offre un service luxueux pour lequel il faut débourser une somme d’argent qui n’est pas à la portée de tous. Une famille croisée au niveau de la place Abane Ramdane nous dira : «Heureusement que cette place existe et offre un peu de détente pour les familles.

Bien qu’aucune animation n’y soit prévue, les nombreuses familles qui y viennent trouvent des jouets, des bonbons pour les enfants et changent un peu d’air. Bien entendu, nous ne comprenons pas pourquoi les nombreuses associations existant au niveau de notre localité ne s’activent pas durant ce mois sacré pour organiser des spectacles pour enfants car de nombreuses troupes activent au niveau de ces associations et les lieux ne manquent pas au niveau de la localité (bibliothèque communale, salle cinéma Afrique…), mais rien n’est prévu pour l’instant.» «J’ai cru qu’en sortant, cela me délasserait de la préparation des repas et baisserait à mes enfants le stress des examens», résumera cette mère de famille qui dégustait avec sa progéniture des coupes de glace.

Youcef Ziad