Par DDK | 6 Décembre 2018 | 890 lecture(s)

BOUMERDES -Direction de la Maison de la culture Rachid Mimouni

Dalila Kemmar décline la proposition

Le ministère de la Culture a, dans un premier temps, procédé à la nomination de Mme Dalila Kemmar au poste de directrice de la maison de la culture Rachid Mimouni de Boumerdès en remplacement de l’ex-directeur Abderrazak Adjadj appelé à d’autres fonctions, a-t-on appris. Toutefois, l’installation de Mme Dalila Kemmar, qui occupait le poste de directrice de la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou, prévue pour la fin de la semaine, n’aura pas lieu du fait que la concernée a décliné la proposition. Elle a préféré réintégrer son ancien poste d’administrateur principal est rester au sein de l’établissement. A Boumerdès, le départ «prématuré» d’Abderrazak Adjadj qui a été nommé à la tête de la maison de la culture de Boumerdès, le 8 octobre dernier, n’a pas été du goût de la famille de la culture au niveau local. «En l’espace de deux mois d’exercice, ce jeune responsable de 36 ans a lancé une quarantaine d’ateliers alors que jusque-là ils se comptaient sur les doigts d’une seule main», clame-t-on. Pour sa part, Dalila Kemmar est autant appréciée à Tizi-Ouzou où les employés de la maison de la culture Mouloud Mammeri ont, d’ailleurs, observé plusieurs sit-in pour manifester leur désapprobation quant à son départ. De l’avis de tous, elle a su admirablement pérenniser la dynamique insufflée à l’établissement par son prédécesseur Ould Ali El Hadi.

Hocine Amrouni.

0