Accueil Détente Quelle sortie pour Yasmina demain soir ?

Quelle sortie pour Yasmina demain soir ?

1788

Aussi pradoxalement que cela puisse paraître, Yasmina doit beaucoup de sa réussite à la tristesse et la mélancolie, aux déboires de la vie, incrustés sur son visage, et son regard hagard, absent…

Elle est imprévisible. En plus d’un grand spectacle, tel qu’elle a toujours réussi, les fans de Yasmina qui seront au concert de demain, auront certainement droit à de grosses surprises en bonus. On se rappelle encore de ses dernières sorties, dans cette même salle de spectacles de la Maison de la Culture de Tizi-Ouzou, où elle s’est présentée avec des paniers à cadeaux, qu’elle a distribués à gauche et à droite. Elle a aussi offert des sachets de bonbons aux petits. Comme elle a fait don de quelques objets personnels à quelques privilégiés. C’est connu : Yasmina a un cœur grand comme ça ! Et une sensibilité sans égal. C’est apparent sur les traits de son visage, et dans le moindre de ses gestes… Et puis, elle a ce côté impondérable, capable de vous surprendre par des choses auxquelles vous n’y songeriez pas du tout. M. Ould Ali, directeur de l’établissement, en a d’ailleurs déjà fait les frais, ce jour là où elle lui avait offert sur scène, face à une salle pleine comme un œuf, en guise de cadeau son parapluie personnel, flanqué de pièces de tissu rouge, en forme de cœurs… Une autre fois, elle s’est présentée à un concert en…robe blanche (voir la photo). «Désormais, c’est avec vous que je me marie, vous êtes tout pour moi…» Lançait-elle à l’assistance, partagée entre la surprise et le plaisir de découvrir son idole dans un tel habit ! Franchement ; qui l’aurait imaginé avant que cela n’arrive ? Sans doute personne. Sauf elle, bien sûr. Et elle peut bien en réserver de plus surprenantes pour la soirée de demain.
Sur le plan artistique, elle fait partie de ces artistes passionnés qui ne sont satisfaits que lorsque ça marche comme ils le sentent. Et quand ça arrive, pas de demi-mesure, ni de modération. A la voir évoluer devant son public, on croirait qu’elle ne vit que sur scène, que rien d’autre ne compte pour elle. Ses chansons sonnent comme des confidences. On ne la sent pas souffrir pour composer ses textes, mais juste s’adonner à un exercice qui la passionne, mettre ses pensées en musique. Demain soir, elle s’appropriera de nouveau la scène et embarquera encore une fois, le temps d’un récital, l’assistance dans son monde à elle. La cerise sur le gâteau : Yasmina chantera cette fois, très probablement aussi, en arabe… Autant dire que la soirée de ce vendredi est réservée à un public averti…