Accueil Détente Soirées artistiques Mémorable soirée de Nouara le week-end dernier à Tizi-Ouzou...

Soirées artistiques Mémorable soirée de Nouara le week-end dernier à Tizi-Ouzou : La Diva toujours aussi rayonnante!

2616

Le public, essentiellement familial, observait un silence religieux, non seulement pour écouter son idole, mais aussi en marque de respect et de reconnaissance à la grande dame.

Avec une classe et un gabarit inégalables, la cantatrice à la voix angélique a encore une fois emporté le public, présent en masse, dans un torrent enchanteur. Ce fut tout simplement majestueux. Le rendez-vous artistique qu’a donné la Maison de Culture Mouloud Mammeri samedi dernier, a été plus un hommage à Nouara qu’un gala. Bien que la salle des spectacles ait été pleine à en déborder, à tel point que des chaises supplémentaires ont étés placées dans l’espace jouxtant la scène et que les retardataires n’aient pas eu droit à entrer ; une atmosphère sereine régnait sur les lieux. L’assistance à la fois sublimée et enchantée, dégustait chaque moment que la diva lui offrait. Le public, essentiellement familial, observait un silence religieux, non seulement pour écouter son idole, mais aussi en marque de respect et de reconnaissance à la grande dame. Nouara était accompagnée de Fella Bellali, une jeune chanteuse de 12 ans, qui a ouvert le bal. Après avoir puisé dans son palmarès personnel, elle a divinement repris quelques chansons de la prima donna qui, subjuguée, a convié la starlette à l’accompagner pour interpréter Akwessigh ammi aâzizen. Le métissage des deux voix a mis la salle en branle. Yasmina surprendra tout le monde en faisant irruption sur la scène pour présenter publiquement ses sentiments de gratitude à la Diva. Cette dernière, émue jusqu’aux larmes à la vue du nombre impressionnant de l’assistance, mais surtout de la qualité de l’accueil que celle-ci lui a réservé il n’y avait qu’à voir l’impact impressionnant des applaudissements après chaque prestation ; l’artiste a déclaré que si ce n’était pour assister sa mère alitée, elle n’aurait pas quitté la scène artistique pendant une période aussi longue. Elle a également marqué son regret de s’être éclipsée en rompant avec un tel public. Pour rappel, 15 années ont passé avant que la femme à la voix suave ne se montre à nouveau devant les projecteurs. L’un des présents a remis à l’artiste une photo datant des années 1980, prise lors d’un gala à l’université Mouloud Mammeri, où elle figure avec Idir et feu Matoub Lounès. A la fin du récital, la direction de la Culture a offert un bouquet de fleurs, des présents, dont deux tenues kabyles complètes, l’une pour la chanteuse, l’autre pour sa mère en souhaitant à celle-ci un prompt rétablissement. Un concert sublime, qui ne se reproduirait pas de sitôt.