Accueil Dossier Un terrain vague accueille les grossistes à Bouira

Un terrain vague accueille les grossistes à Bouira

2678

Le site n’est pas réellement aménagé. Il se transforme à la moindre ondée en un terrain boueux et insalubre. Ce qui complique l’accès.

Bouira ne dispose pas d’un marché de gros répondant aux normes modernes. Le seul espace du genre dédié au commerce de gros à l’échelle de la wilaya est celui des fruits et légumes sis sur la route de Ain Turk, à la périphérie de la ville de Bouira. Ce marché géré par l’APC de Bouira, a été cédé à un exploitant après consultation pour une durée d’exploitation de trois ans, en ce début de l’année 2013. Le marché en question, ouvert deè 2 heures du matin, est un vaste terrain clôturé qui jouxte le marché à bestiaux. Le site n’est pas réellement aménagé. Il se transforme à la moindre ondée en un terrain boueux et insalubre. Ce qui complique l’accès. A vrai dire, ce marché de gros accuse beaucoup de déficit en termes d’hygiène, de sécurité et d’accès. Mais cela n’empêche pas les centaines de commerçants de détails, exerçant dans la ville de Bouira et des communes limitrophes, d’aller s’y approvisionner chaque jour en fruits et légumes. Les quelques commerçants qu’on a approchés ne se plaignent pas trop et sont plutôt satisfaits. Pour beaucoup d’entre eux, la proximité du marché de leurs lieux de travail offre de nombreux avantages. Les commerçants du détail exerçant un peu partout au niveau des marchés couverts des villes ne sont pas obligés d’aller s’approvisionner en dehors de la wilaya. Les services de l’APC de Bouira, qu’on a interrogé sur ce marché de gros et sa gestion ont avoué que celui-ci est loin de répondre aux normes, mais qu’ils font tout pour améliorer les choses. À ce propos, la nouvelle équipe récemment installée à la tête de la commune s’attèle à élaborer une étude technique aux fins de remédier à certaines carences. Il est question, dans les prochains jours, de lancer certains aménagements et des réfections. Celles-ci toucheront aussi bien l’éclairage du site que l’accès. Les responsables de l’APC ont reconnu la difficulté de l’accès au marché qui se trouve encombré. D’où l’aménagement de nouvelles voies d’accès. Le volet hygiène sera également pris en compte. Idem pour la sécurité des personnes et des biens. Ceci dit, le secrétaire général de la commune a, pour sa part, fait remarquer qu’il incombe à l’exploitant du marché d’assurer certaines prestations, et ce, conformément au cahier des charges. À préciser que la concession de ce marché de gros assure une rente non négligeable à l’APC, s’élevant à près de 2 milliards de centimes par an. Au total, le marché de gros des fruits et légumes et celui des bestiaux génèrent annuellement des recettes de l’ordre de 8 milliards de centimes. Un projet portant sur la création d’un marché de détail et d’un autre hebdomadaire est en cours de lancement. Cependant, la wilaya de Bouira avait bénéficié en 2011, d’un projet portant sur la réalisation d’un marché de gros de fruits et légumes de dimension régionale. Le projet, actuellement en cours de réalisation, est une structure qui pourrait répondre aux normes modernes d’hygiène et de sécurité. Ceci dit, des commerçants exigent qu’un marché de gros digne de ce nom soit implanté au chef-lieu de wilaya.  

D. M.