Accueil Dossier Le chantier s’éternise à Aïn Bessam

Le chantier s’éternise à Aïn Bessam

1413

Le 13 septembre 2011, M Benbada, ministre du Commerce, avait posé la première pierre du projet du marché de gros des fruits et légumes à Ain Bessem.
S’étalant une superficie de 3,2 hectares, la structure devait être composée, une fois achevée, de 2 halles de 30 locaux chacun. Un espace administratif de 100 M2 et d’un café-restaurant d’une superficie de 200 M2. Le tout, pour une enveloppe globale de 22 milliards de centimes. À ce sujet, le ministre du Commerce avait longuement insisté sur la mise en conformité de cette structure commerciale, et avait donné des instructions fermes quant au volet équipement. « La mise en conformité de cette structure est obligatoire. Car, il s’agit là d’un marché régional très important », avait dit Benbada tout en soulignant le rôle et le soutien financier de l’Etat: « Si toutefois, vous aviez des problèmes financiers, l’Etat a consacré dans son plan quinquennal une enveloppe de 10 milliards de dinars, et est prêt à injecter les sommes nécessaires, afin d’avoir des structures commerciales conformes aux normes en vigueur ». Le wali de Bouira avait, lui aussi, mis l’accent sur l’équipement de ce centre et sur toutes les commodités nécessaires au bien-être des citoyens. « Il faudrait que cette importante structure soit pourvue de tout ce qui pourrait faciliter et simplifier la vie à la population. Notamment des espaces de détente et de loisirs, une salle de prière, des douches…etc. » avait insisté M. Bouguerra. A l’heure actuelle, soit 16 mois après l’ouverture du chantier, ce marché est toujours en cours de réalisation et les autorités attendent l’aide du ministère du Commerce pour mener à bien l’achèvement de cette structure. C’est ce que nous a révélé une source de la direction du Commerce de Bouira.  

 Hafidh B