Accueil Dossier “Le stade Oukil Ramdane abrite six matchs le week-end”

Salem Klari, secrétaire général de la Ligue de football de Tizi-Ouzou

“Le stade Oukil Ramdane abrite six matchs le week-end”

2218

La dépêche de Kabylie : Pouvez-vous nous faire un état des lieux sur les infrastructures sportives dans la wilaya ?

Salem Klari : Il y a un manque accru en matière d’infrastructures sportives, surtout les stades, vu le nombre important de clubs engagés dans la compétition officielle. La wilaya n’a pas bénéficié de projet de stades depuis un bon bout de temps. Mis à part le nouveau stade de Tizi-Ouzou, il n’y a aucun projet. Il y a 35 terrains pour 46 clubs engagés, sans oublier les quatre clubs de la wilaya qui jouent en divisions supérieures, la JS Azazga, l’US Béni Douala, l’ES Azeffoun et le CRB Tizi-Ouzou, ce qui fait 50 clubs pour.

A propos des stades opérationnels, combien y a-t-il au niveau de la wilaya ?

Sur les 35 terrains existant au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou, 21 stades sont opérationnels. Les seniors et les jeunes pratiquent leur sport préféré dans des conditions difficiles, et à notre niveau, chaque semaine on fait toute une gymnastique pour la programmation. Pour votre information, pas moins de 86 matchs sont au menu chaque week-end. Si je reviens aux terrains opérationnels, quatre relèvent de la ligue régionale d’Alger. Il s’agit de ceux de Béni Douala, Tirsathine d’Azazga, Oukil Ramdane et Azeffoun. Donc, il faut attendre la programmation des matchs de la régionale pour caser nos matchs du championnat de wilaya dans ses deux divisions, honneur et pré honneur. Et à défaut de services d’ordre dans certains terrains, les équipes jouent dans d’autres stades, tels les stades d’Ait Yahia Moussa, Ait Mahmoud, Tala Athmane, Sikh Oumeddour et Zboudj Kara. Il y a aussi plusieurs terrains non homologués en raison de l’absence de clubs engagés, à l’image de ceux d’Ain Fassi, M’Kira, Timizart et Illoula Oumalou.

Il y a aussi cette surcharge dans les stades de la wilaya, comment gérez-vous cette situation ?

Oui tout à fait, il y a plusieurs stades qui sont surchargés, à savoir celui de Draâ El Mizan avec pas moins de 5 équipes qui reçoivent (AS Imazgharen, CS Frikat, JS Ait Yahia Moussa, l’E Draâ El Mizan et l’Espérance Draâ El Mizan), celui de Draâ Ben Khedda avec quatre équipes (USMDBK, OSM, JSEM et JSCSN), celui de Tizi-Ouzou (Oukil Ramdane) avec six équipes (CRBTO, JSB, USSB, ESSM, USTA, USK et USB), celui de Tizi Rached avec quatre équipes (OTR, CRBM, AYUS et l’IRBY) et celui d’Azazga avec quatre équipes aussi (JSA, OCA, USA et HCA). Mais on fait de notre mieux pour permettre à tous les clubs engagés de jouer leur match le week-end. Dès fois, le stade Oukil Ramdane abrite six matchs le week-end, mais avec l’aide de tout le monde, on est au point. La preuve, on est à la 19e journée du championnat, ce qui est positif et inchallah on terminera la saison dans les délais et à temps. 86 rencontres programmées chaque semaine et pas moins de 4 680 licenciés, 200 entraîneurs, 350 dirigeants, 200 entre médecins et soigneurs et 70 arbitres, plus ceux de la ligue régionale qui sont désignés pour des rencontres capitales.

Neuf stades sont déjà dotés de pelouse synthétique, qu’en est-il des autres ?

Depuis l’année 2010 à ce jour, 9 stades ont été dotés de pelouse synthétique, ce qui est bénéfique pour la wilaya, mais qui est toujours insuffisant. Pour cela, d’autres stades seront rénovés prochainement, à l’image des stades de Larbaâ N’Ath Irathen, Tademaït, Mekla, Ouadhias, Tigzirt et Ouaguenoun (Tikobaine), qui seront gazonnés en tartan. Les appels ont été déjà lancés et les travaux vont être entamés, le mois d’Avril ou le mois de Mai prochains.

On vous laisse le soin de conclure…

La ligue de football de Tizi-Ouzou, avec l’aide des équipes engagées et leurs dirigeants, est sur la bonne voie. On n’omettra pas de citer le DJS, Dahmane Iltache, qui a fait bouger les choses depuis son arrivée à la tête de ce secteur. On souhaite vivement voir les stades d’Ait Yahia Moussa, Tizi Gheniff, M’Kira, Makouda, Fréha, Mechtras et autres dotés de pelouse synthétique d’ici la fin de l’année 2014. On espère aussi voir le stade Boukersi d’Azazga, situé en plein centre ville, rénové pour permettre aux clubs d’Azazga de souffler un peu. On a eu déjà des garanties, l’année passée, mais rien n’a été fait à ce jour. On veut bien voir aussi le problème du manque de services d’ordre, dans certaines communes, résolu pour permettre aux équipes de recevoir leurs adversaires à domicile, au lieu d’aller en dehors de la localité.

Entretien réalisé par Amazigh Omar