Accueil Dossier Un médecin généraliste pour 1 400 habitants à Béjaïa

Un médecin généraliste pour 1 400 habitants à Béjaïa

2491

Au niveau de la wilaya de Béjaïa, le nombre de médecins généralistes avoisine les 700, dont un quart exerce dans le secteur privé soit un médecin pour près de 1 400 habitants. Un rapport en deçà des normes. 

Alors qu’il constituait, autrefois, le premier interlocuteur des patients, souvent le médecin de famille, le généraliste se fait, désormais, de plus en plus rare, notamment dans les régions enclavées. Consulté pour diagnostiquer les symptômes avant de traiter la maladie ou de référer le patient à un spécialiste, les malades s’adressent directement aux spécialistes concernés et désormais se passent du généraliste, faisant leur propre diagnostic en s’y substituant. Ceci a incité l’association des médecins généralistes de la wilaya de Béjaïa à tenter de reprendre les rênes de la profession et à la remettre sur orbite. « Replacer le médecin généraliste dans le schéma national de la santé publique, en procédant également à sa formation continue », a été le thème d’une journée scientifique, organisée au début de l’année par cette association. D’ailleurs, le docteur Cherragui, président de l’association, a déclaré que ce genre d’événements permet à la corporation d’adhérer au programme de la santé tel que défini dans les normes internationales où le médecin généraliste est la pierre angulaire. En effet, le généraliste a des compétences qui peuvent être utilisées à l’université pour former de futurs médecins. Par ailleurs, les lois ouvrent d’innombrables perspectives aux médecins généralistes, qui sont mal exploitées. Des contraintes d’organisation de la profession, qui devraient être transcendées, grâce à la société savante qui établira des référentiels pratiques pour le médecin généraliste.

A. Gana