Accueil Évènement Le SNTFP décidera, aujourd’hui, d’une action de protestation

Les travailleurs de la formation professionnelle n’abdiquent pas

Le SNTFP décidera, aujourd’hui, d’une action de protestation

2888

Syndicat national des travailleurs de la formation professionnelle (SNTFP) tiendra, aujourd’hui, son conseil national pour décider d’une action de protestation qui sera observée dans les prochains jours. En effet, les travailleurs de la formation professionnelle ne comptent pas lâcher du lest. Après une année d’accalmie, le département de Nourdine Badoui renoue avec la protestation. « On a reporté à deux reprises la tenue du conseil national, à cause des mauvaises conditions climatiques. Les membres du bureau national du SNTFP vont se réunir, aujourd’hui, à Sétif afin de sortir avec une décision concernant le type d’action de protestation qui sera observée,  dans les prochains jours », a affirmé hier, Djilali Oukil, président du SNTFP. En soulignant que le département de la tutelle continue toujours de faire « la sourde oreille » quant aux préoccupations des travailleurs du secteur de la formation professionnelle. Face à cet état de fait, le syndicat a estimé que la contestation est le seul moyen de faire aboutir sa plate-forme de revendications. « La tutelle ferme toujours les portes du dialogue avec notre syndicat », a martelé M. Oukil. Et d’ajouter : « Tous les secteurs de la fonction publique ont bénéficié de la révision des statuts particuliers des travailleurs, sauf celui de la formation professionnelle ». Pour ce qui est des revendications avancées par le SNTFP figure : la révision de la nomenclature des maladies chroniques contractées par les enseignants du secteur, la prime du sud et l’accord aux fonctionnaires le droit de connaître la note d’évaluation servant de base pour le calcul de la prime de rendement. La même organisation syndicale met en avant, également, la modification du statut particulier des corps communs et ouvriers professionnels avec leur intégration dans le secteur, la révision du régime indemnitaire de tous les travailleurs et l’abrogation de l’arrêté ministériel interdisant aux enseignants du secteur l’accès au poste du directeur du centre de formation. 

Samira Saïdj