Accueil Évènement Les gardes communaux se concertent

Tizi-Ouzou : Ils se sont rencontrés hier à Tizi-Gheniff

Les gardes communaux se concertent

1436

Le coordinateur de la wilaya de Tizi-Ouzou du Mouvement National de la Garde Communale, M. Arab Yahia, continue d’organiser des rencontres d’explication au sujet des revendications du mouvement. Hier, c’est au stade communal qu’il a donné rendez-vous à une centaine de gardes communaux de la daïra qui regroupe les communes de Tizi-Gheniff et de M’Kira. A l’ordre du jour, l’orateur a inscrit deux points : la prise de contact avec ses pairs et l’étude de l’évolution de la situation depuis le sit-in national de Aïn Defla.

«Pour le moment, nous n’avons rien d’officiel. Les quelques bribes d’information distillées ici et là ne sont données que par la presse», répondra-t-il aux questionnements de certains intervenants. Le conférencier précisera qu’au sujet par exemple de l’annonce faite par un journal concernant les radiés de ce corps qui devraient subir des contre-visites médicales, il dira que leur réintégration ne sera soumise à aucune condition : «Nous exigeons que tous les radiés soient réintégrés sans condition aucune.

Nous ne ferons aucun concession à ce sujet», assènera-t-il sous les applaudissements nourris des gardes communaux. Durant toute son intervention, le coordinateur de wilaya rassurera les présents sur le fait que le mouvement national va bien et que la plateforme de Ain Defla est maintenue : «Restons mobilisés autour de cette plateforme. Ce sont nos droits légitimes et nous ne céderons devant aucune proposition en dehors des points qui y sont consignés», insistera-t-il. Et d’appeler ses pairs à beaucoup plus de vigilance parce que la situation l’exige : «Les événements qui se succèdent dans notre pays nous interpellent tous.

Nous étions mobilisés et nous le resterons pour que nos sacrifices ne soient pas vains», conclura-t-il. En marge de ce regroupement, il nous confiera que d’autres actions pacifiques seront programmées dans d’autres daïras. Les grades communaux se sont dispersés dans le calme tout en espérant que leur combat aboutira à la satisfaction de toutes leurs revendications.

Amar Ouramdane