Accueil Évènement Le jeune chanteur Hocine Ouali n’est plus

Il s’est éteint hier suite à une langue maladie

Le jeune chanteur Hocine Ouali n’est plus

27350

La nouvelle est tombée tel un couperet, plongeant la population de toute la wilaya de Tizi-Ouzou, notamment ses fans et admirateurs dans l’amertume et la tristesse. Le jeune chanteur que tout le monde sait très malade, depuis sa tendre enfance, a fini par céder à la maladie, hier matin dans un hôpital Français. Signalons qu’aujourd’hui, le défunt a atteint l’âge de seulement 15 printemps. Ce jeune que nous avons eu la chance de découvrir sur la scène à Mâatkas, en compagnie du grand chanteur Akli Yahiatene, lors du festival panafricain de 2009, nous avait impressionnés. Tant par son jeune âge que par sa voix angélique et la prouesse qu’il venait d’accomplir. Rappelons que le jeune Hocine était atteint d’une maladie, appelée la Fibrose pulmonaire, depuis sa tendre enfance. Ses parents adoptifs ont fait des pieds et des mains pour le soigner en Algérie. «Nous avons consulté des dizaines de spécialistes à travers le territoire national. Hocine a pris des dizaines de traitement mais la guérison n’est pas au rendez-vous», nous disait sa mère adoptive en 2009. Pour une meilleure prise en charge, Hocine a bénéficié d’une prise en charge médicale à l’étranger offerte par le président de la république, Abdelaziz Bouteflika. En France, il était hospitalisé à l’hôpital Trousseau. En continuant de se soigner, Hocine a participé à plusieurs galas artistiques en compagnie de chanteurs de renom. Hocine qui a entamé sa carrière, depuis l’âge de 6 ans, a chanté pour Bouteflika lors de la campagne électorale du 3e mandat. Il a chanté pour l’équipe nationale en 2014(Allez les fennecs), il a, également, chanté son village et a participé au film Imdoukal 2. Hélas, la maladie a fini par avoir le dessus, Ouali Hocine a rendu l’âme, dans la matinée d’hier dans un hôpital Français, laissant ses parents, ses amis et ses admirateurs dans la consternation. Repose en paix Hocine.

Hocine T.