Accueil Évènement Voyager et voir ses terres de la mer !

La navette maritime Alger - Azeffoun - Béjaïa - Jijel lancée

Voyager et voir ses terres de la mer !

5878

Par S. Ait Hamouda

Pour une fois, c’en est une et une bonne. Les Algériens pourront, désormais, faire une virée en bateau, partant d’Alger avec escale à Azeffoun, Béjaïa et enfin Jijel en 6h et demi. Cette croisière sera la première qui permettra aux Algériens de voir leur pays à partir de la mer. Le littoral national, sa beauté ses montagnes, ses collines, ses villes et villages qui lèchent et croquent la grande bleue à belles dents. En effet, avant-hier dimanche, les liaisons maritimes entre Jijel et Alger ont été lancées par le truchement de deux monocoques de 206 places chacun. Seraidi et Badji Mokhtar ont assuré au cours de cette journée et le feront lors de celles qui vont suivre les dessertes entre les deux cités maritimes, dans le cadre du programme de l’Entreprise nationale des transports maritimes de voyageurs (ENTMV). Le départ du port d’Alger est prévu à 8h (arrivée à 14h30) et de celui de Jijel à 6h (arrivée à 12h30). Le billet Alger-Jijel coûtera 1 600 DA pour un aller simple contre 1 200 DA pour Alger-Béjaïa, 800 DA pour Alger-Azeffoun, 500 DA pour Azeffoun-Béjaïa, 800 DA pour Azeffoun-Jijel et 500 DA pour Béjaïa-Jijel. Il est incontestable que le transport maritime ne peut suppléer les transports terrestres ou par voie aérienne, mais ne faisons pas la fine bouche devant cet acquis qui nous renvoie à des décades derrières, au siècle passé où Si Mohand ou Mhand se rendit à Annaba à bord d’un navire, et se fit marchand de beignets au profit des travailleurs dans une mine qu’il a failli empoisonner en renversant par inadvertance le contenu de sa pipe dans l’huile de friture. Mais cela c’est de l’histoire ancienne où se mêle la légende et la légende n’a pas la réputation du vrai. Touchons du bois et parions sur la durée de ce nouveau moyen de déplacement des Algériens : le bateau ou le car ferry, peu importe. L’essentiel est là les Algériens trouveront, enfin, pour voyager, un moyen efficace, pas trop cher et peu rapide. Ils prendront le temps de voir leur beau pays à partir de la Méditerranée, comme ils l’ont rarement vu auparavant. Enfin, quel que soit le véhicule, n’est ce pas qu’il faut arriver à bon port et en dilettante, comme souhaité par le voyageur pas pressé du tout. Du moins pour la saison estivale

S.A.H.