Accueil Évènement La liste du FFS contestée !

Bouira Le siège de la fédération assiégé par des militants protestataires

La liste du FFS contestée !

1772

Le choix des candidats du FFS, en prévision des élections législatives à Bouira, n’a pas manqué de soulever le mécontentement des militants bouiris du vieux parti de l’opposition. En effet, et dès l’annonce de la composante de la liste, soit le lundi soir, les militants de plusieurs sections du FFS, mais aussi des élus locaux, ont exprimé leur désaccord avec la direction nationale du parti. Certains contestent le classement, alors que d’autres contestent la manière dont la liste a été confectionnée. Hier encore, des dizaines de militants se sont regroupés devant le siège de la fédération alors que d’autres se sont déplacés vers le siège national du parti à Alger, afin d’introduire des recours. Selon certains militants que nous avons rencontrés hier à Bouira, plusieurs sections du parti, notamment celles des communes de M’Chedallah, Ahnif, Ath Mansour, Adjiba, Aghbalou, Ath Rached, Ath Leqsar, Mezdour, Sour El-Ghozlane, Bir-Ghbalou, Bouira et Bordj Okhriss, préparent une réunion élargie, afin de saisir la direction nationale sur «la nécessité de réviser la liste en question». D’après nos interlocuteurs, le choix des candidats et la manière dont la liste a été établie sont «anti-statutaires» : «Djamal Bahloul, qui a été désigné premier sur la liste, est membre de la commission nationale des élections et selon les statuts du parti il n’a pas le droit de postuler sur les listes. Deuxièmement, l’équilibre régional n’a pas été respecté, car ce même Djamal Bahloul, issu de la commune de Chorfa, devra se battre dans sa propre commune avec un autre tête de liste d’un autre parti, et malheureusement les autres régions à l’instar de M’Chedallah, Bechloul, Bouira, Haïzer et Sour El-Ghozlane ont été oubliées par ceux qui ont confisqué cette liste, alors que ce sont des régions où on comptait avoir le plus de voix !», Nous dira un militant de la section d’Aghbalou. Notre interlocuteur nous a également fait part «d’une grande déception qui règne dans les rangs des militants, dont certains ont clairement refusé de faire la campagne électorale et d’autres décidé de remettre leurs démissions». Par ailleurs, la candidature en deuxième place de Mohammed Oukil, l’ancien maire de Lakhdaria, a été aussi décriée par les militants. Pour rappel, ce dernier a été suspendu par le wali de Bouira, après qu’il a été condamné à une année de prison avec sursis par la cour de justice de Bouira. Selon les militants, la candidature de ce dernier pourrait être rejetée par la commission de validation des listes de la wilaya : «M. Oukil a été reconnu coupable dans deux affaires différentes et il a été condamné ensuite exclu par le wali de Bouira. On se demande comment la commission des élections l’a placé en deuxième place, alors qu’il devait être exclu des rangs du parti, comme le prévoient les statuts du parti !», s’interroge un autre militant de la section de Bouira. En attendant la décision des instances du parti, la grogne semble se répandre de plus en plus dans les rangs du FFS à Bouira.

Oussama.K