Accueil Évènement Alerte à la fièvre aphteuse

Tizi-Ouzou - Des foyers suspectés, 12 bêtes abattues, les marchés à bestiaux fermés…

Alerte à la fièvre aphteuse

7297

Trois foyers suspectés de fièvre aphteuse ont été détectés dans la wilaya de Tizi-Ouzou, a-t-on appris, hier, de l’inspection vétérinaire relevant des services agricoles de la wilaya.

Les cas ont apparu au niveau de trois exploitations agricoles privées. La première se situe au village Nezla, dans la commune de Timizart. «Des vétérinaires de l’inspection vétérinaire de Tizi-Ouzou et de la subdivision agricole de Fréha se sont déplacés à Timizart, où ils ont procédé à des prélèvements qui ont été transférés vers le laboratoire de Draâ Ben Khedda», confirmera, en effet, une voix autorisée du secteur.

Le second cas a été localisé dans la région de Draâ El-Mizan et le troisième est signalé à Aghrib. «Cela fait plus d’un mois que nous surveillons et contrôlons les exploitations et les marchés», a indiqué le chef de service à l’inspection vétérinaire, Dr Kadour Karim.

«À la découverte de ces trois cas, suspectés d’être porteurs de la fièvre aphteuse, on a procédé aussitôt à des prélèvements qui ont été envoyés au laboratoire d’Alger pour les besoins des analyses. Pour le moment, on n’a pas encore reçu les résultats», a-t-il déclaré.

A titre préventif, précisera le responsable, «l’inspection a orienté les éleveurs et les a convaincus d’abattre 12 têtes bovines, pour éviter, dans le cas où la suspicion venait à être confirmée, la propagation de la maladie à travers la wilaya».

S’agissant de la vaccination, «plus de 40 praticiens, avec les vétérinaires fonctionnaires, ont été mobilisés à travers la wilaya», et plus de «50 000 têtes de bovins ont déjà été vaccinés».

L’inspection vétérinaire a indiqué que le vaccin était du reste «largement disponible» et appelé les éleveurs à la «coopération et à faciliter l’opération».

Le wali interdit tout déplacement d’animaux en dehors de ceux à destination des abattoirs

Concernant les mesures prises par les autorités, on a appris qu’un arrêté du wali, interdit le déplacement des animaux, sauf à destination d’un abattoir.

«Le bovin quand il sort de l’étable doit être accompagné d’un certificat de laissez-passer pour l’abattoir», précise-t-on. En outre, un deuxième arrêté du wali a ordonné «la fermeture du marché de Taboukert».

L’inspection met, en outre, en garde les éleveurs sur les déplacements vers les marchés à bestiaux en dehors de la wilaya, notamment vers ceux de Sétif, Bouira et Relizane.

Pour rappel, chez les bovins, la fièvre aphteuse se manifeste par une fièvre élevée qui baisse rapidement après deux ou trois jours, des aphtes à l’intérieur de la bouche qui provoquent une production excessive de salive filandreuse ou écumeuse avec hypersialorrhée et des cloques sur les pieds qui peuvent s’ouvrir et faire boiter la bête atteinte.

La fièvre aphteuse est une maladie virale animale qui affecte les bovins, les chèvres, les moutons… Il y a lieu de rappeler que la campagne de vaccination contre la fièvre aphteuse et la rage chez les bovins, à Tizi-Ouzou, a été lancée au début du mois en cours par les services de l’inspection vétérinaire relevant de la direction des services agricoles de la wilaya.

Une campagne qui consiste en une vaccination de rappel qui vient s’ajouter aux campagnes déjà assurées durant ces dernières années. À cet effet, un quota de 92 000 doses de vaccin contre la fièvre aphteuse a été octroyé à la wilaya et distribué par le service concerné à travers les subdivisions de Tizi-Ouzou.

Pour la réussite de cette campagne, l’inspection vétérinaire de la wilaya a réquisitionné quelque 40 vétérinaires privés, pour prendre en charge cette opération à travers cinquante communes, sur les 67 que compte la wilaya de Tizi-Ouzou. Notons que les 17 communes restantes seront couvertes par quelque 70 vétérinaires qui relèvent du secteur public.

Kamela Haddoum et Nadia Rahab.