Accueil Évènement Dissolution de Mac Soum et de SMAK

Dissolution de Mac Soum et de SMAK

1937

Selon une information rapportée par notre confrère El Watan dans son édition d’hier, le sort de 19 entreprises de cuirs et textiles est déjà scellé. Les démarches pour leur dissolution se dérouleront cette semaine. L’on savait le secteur malade, mais personne n’aurait parié sur une fin aussi rapide !La wilaya de Béjaïa figure dans le lot des wilayas touchées, puisque deux entreprises sont concernées. Il s’agit de Mac Soum d’Akbou et de SMAk de Kherrata.C’est assurément un coup sérieux porté à l’industrie textile et du cuir, composé de six grands complexes qui occupent une partie importante des effectifs du secteur industriel (1/3 du total en activité).Mac Soum qui fait dans la chaussure industrielle et autres, emploie 593 personnes. Cette entreprise, importante pour la région, ne doit en vérité ces dernières années sa survie qu’aux interventions du ministère de la Solidarité nationale qui, à deux reprises au moins, lui a passé des commandes importantes, la dernière remontant à quelque six mois. L’autre entreprise de la wilaya à figurer sur la liste des entreprises à liquider est SMAK (Kherrata), spécialisée dans la maroquinerie. 180 employés assurent annuellement la production de 850 000 articles. La santé financière de cette unité est quelque peu défaillante puisque les retards dans le paiement des salaires sont importants.Avec la liquidation d’une partie du secteur des textiles, c’est toute l’activité qui est menacée. Alfaditex de Remila, l’autre fleuron local et les trois unités de Béjaïa survivront-elles au démantèlement d’un secteur gros pourvoyeur d’emplois ? Rien n’est moins sûr !Le phénomène, mondial, n’est pas seulement conjoncturel. Il est surtout structurel.

Mustapha Ramdani