Accueil Évènement La 7e vie de l’utilitaire le plus vendu en Algérie

La 7e vie de l’utilitaire le plus vendu en Algérie

2423

Toyota Algérie affiche son ambition de garder plus longtemps le monopole du segment des véhicules utilitaires (VU). Pour ce faire, le concessionnaire, de la plus en vue des marques nippone, lance une nouvelle version plus charmeuse de son best-seller, le Pick-Up, Toyota Hilux. La carrière de ce VU a été un véritable success story. Pour preuve : le Hilux a été commercialisé à 12 millions d’unités dans 140 pays à travers le monde, depuis son lancement. Il en est, avec la toute nouvelle version, à sa 7e génération. Noureddine Hassaim, le successeur de Abdelhamid Yala, à la tête de Toyota Algérie, toutes ambitions dehors, a prédit, hier, lors de la conférence de presse de lancement, dans un grand hôtel d’Alger, pour le nouveau Hilux, une carrière plus fulgurante sur le marché algérien que celle de son aîné,. « Nous visons à faire plus que la précédente version en termes de vente », affirme-t-il. ce qui veut dire en termes chiffrés, assurer des ventes dépassant les 12 200 unités réalisés en 2005, contre 8 300 en 2004, par le Hilux 6e génération. Et par conséquent, glaner plus de 65% de parts de marché des VU, que s’est assuré confortablement Toyota Algérie, uniquement avec la Hilux. La concurrence, essoufflée, ne suit que loin derrière. La recette magique de la maison Toyota, pour son idole des ventes- le Hilux est le second véhicule le plus vendu dans le monde après la Corrola- est dans la robustesse à toute épreuve du véhicule et « inégalée sur le marché », pour paraphraser le DG de Toyota Algérie. Robustesse étant assuré, le nouveau Hilux se devait maintenant de diversifier sa clientèle. C’est précisément à cet effet, que le Hilux, 7e du nom, a changé de garde-robe pour se vêtir de ses plus beaux apparats, la séduction sera assurément au rendez-vous. « Le nouveau Hilux délaisse l’image à usage utilitaire au profit d’une image polyvalente », souligne Hassaim. Vous l’avez compris, le Hilux, nouvelle version a fait l’objet d’un lifting général, pour désormais prétendre gagner une autre clientèle, autre que celle des industriels et agriculteurs. Le confort amélioré, l’intérieur plus raffiné et des formes bien soignées, agrémente le « chouchou » de Toyota. Un petit aperçu des nouveautés : le Hilux 7 est nettement plus grand, plus large, plus puissant et plus robuste que son frère aîné. La motorisation a gagné en puissance, pour afficher désormais une cylindrée de 3 litres diesel délivrant pas moins de 96 ch. L’usage familial a été particulièrement pris en charge (version double cabine), avec des espaces intérieurs étendus, et un habitacle qui gagne en qualité : une foule de détails a subis des changements appréciables, tels le tableau de bord, qui se voit agrémenter de nouvelles consoles. En un mot l’ergonomie et le confort sont plus prononcés sur le nouveau Hilux. Du côté roulage, les suspensions ont été améliorés pour mieux coller à la route, plutôt aux routes, puisque le Hilux est construit pour s’aventurer partout où il le faut.Côté prix de cession, il faut savoir que la version DC 4×2 base est vendu à 1,350 millions DA, la DC 4×2 base+ est à 1,450 millions DA, la DC 4×4 base est cédée à 1,890 millions DA et la 4×4 luxe à 2,070 millions DA. Dès samedi prochain, le Hilux 7 sera disponible chez tous les agents du réseau du concessionnaire. Le premier responsable de Toyota, indiquera que les nostalgiques du Hilux 6, pourront toujours l’acquérir quand ils le voudront, puisqu’il sera toujours disponible. Toyota Algérie, remet à jour sa politique, avec comme axes principaux, le renforcement du segment UV, et le développement du segment touristique. Actuellement, le concessionnaire réalise 50% de ses ventes avec le Hilux. Toyota veut ainsi mettre plus en valeur ses produits du segment touristique, qui sont de qualité très appréciable. Comme nouveautés au Salon de l’automobile d’Alger, qui s’ouvre aujourd’hui, le concessionnaire présentera son Toyota Roadster (Roadster étant par définition un véhicule décapotable de deux places au lieu de 4 places). Le souci majeur de Toyota, selon son DG, est de protéger le client contre la pièce de rechange contrefaite, en s’assurant une protection de la marque à l’INAPI.

Elias Ben