Accueil Évènement Zaalane évoque des «contraintes financières»

BÉJAÏA Projet de modernisation et d’élargissement de la route des Gorges de Kherrata

Zaalane évoque des «contraintes financières»

2276

Le ministre des Travaux publics et des Transports, M. Abdelghani Zaalane, a effectué, avant-hier lundi, une visite de travail et d’inspection au niveau du projet d’aménagement des gorges de Chabet-El-Akra de Kherrata, pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux.

L’hôte de la ville de Kherrata s’est rendu tout d’abord au tunnel N° 4 nouvellement réalisé et achevé dans le cadre dudit projet; une première étape au cours de laquelle il s’est enquis de l’état d’exécution de l’ouvrage, avant que lui soit présenté un exposé sur la situation des différents travaux du projet par le directeur des Travaux Publics, ceux en cours et les opérations non encore lancées en raison du manque de moyens financiers soulevés, à savoir les trois tunnels qui ne connaissent pas encore leurs débuts de réalisation, voire non attribués. Un point sur lequel le président de l’APC de Kherrata n’a pas manqué d’insister, en estimant que l’achèvement total de ce projet est conditionné par la réalisation de ces quatre tunnels. À ce sujet, le ministre mettra en exergue «les contraintes financières du pays qui ont influé défavorablement dans leur lancement dans les délais et que des mesures seront prises pour trouver des solutions à ce sujet.» S’agissant de la partie route sur 2 km vers la ville de Kherrata, elle sera achevée d’ici la fin de l’année, selon les prévisions données par la partie concernée. La deuxième étape de la visite du ministre et la délégation qui l’accompagnait s’est effectuée au pont Hanouz, où un autre ouvrage d’art à structure métallique avec piliers en béton est en réalisation. Sur le site, des informations techniques ont été données au ministre sur cette réalisation de grande envergure. Saisissant l’occasion de la visite du ministre du secteur à Kherrata, une autre préoccupation lui a été exposée par des députés de la wilaya de Béjaïa quant à la nécessité de relancer le projet de dédoublement de la route nationale n°9 entre Béjaïa et Sétif, d’autant qu’elle constitue, soutiennent-ils, «une liaison routière d’une importance capitale de par la place stratégique et économique qu’elle occupe.» Notons, enfin, que le projet d’aménagement des gorges du Chabet El-Akra de Kherrata, qui comprend trois importants lots, à savoir les routes d’une longueur de 7 kms, les ouvrages d’arts et les tunnels, est unique en son genre en Afrique de par la nature des travaux, la technique utilisée pour l’élargissement de la chaussée à parois rocheuses, les espaces, les aménagements et voies à réaliser au niveau du pont Hanouz qui seront en harmonie avec l’environnement naturel de ce site touristique qui, avec l’achèvement du projet, constituera un véritable pôle de développement par excellence de ce secteur dans la région. À cela s’ajoute l’impact positif sur la création d’emploi que cela engendrera.

S. Zidane