Accueil Évènement Tizi-Ouzou et Béjaïa concernées

Mouvement partiel dans le corps des walis

Tizi-Ouzou et Béjaïa concernées

29468

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a procédé avant-hier à un mouvement partiel dans le corps des walis et walis délégués.

Selon le communiqué de la présidence, dix-huit wilayas sont concernées par ce mouvement dont celles de Tizi-Ouzou et Béjaïa qui ont vu la nomination de nouveaux chefs de l’exécutif. Ainsi donc, la wilaya de Tizi-Ouzou sera désormais gérée par Chater Abdelhakim, désigné à la tête de la wilaya à la place du désormais ex-wali Mohamed Bouderbali, alors que Ahmed Maabed est le nouveau wali de Béjaïa.

Sa nomination à la tête de la wilaya de Béjaïa intervient à la faveur d’un mouvement dans le corps des walis opéré, avant-hier, par le président de la République. Depuis le départ de Mohamed Hattab, promu ministre de la Jeunesse et des Sports, l’intérim du poste de wali a été assuré par le SG de la wilaya, Toufik Mezhoud, désigné lui aussi wali de Annaba, pendant près de six mois.

La vacance du poste de wali durant cette période a plongé la région dans l’inertie. Le nouveau chef de l’exécutif de la wilaya de Béjaïa aura fort à faire pour relancer les centaines de projets structurants en souffrance depuis des années. Et surtout, redonner espoir aux citoyens dont le cadre de vie ne cesse de se détériorer.

A ce propos, le nouveau wali aura à constater que cette wilaya accuse des retards dans la réalisation de plusieurs projets. Des projets qu’il devra relancer pour enrayer le phénomène de la fermeture des routes qui pénalise fortement les opérateurs économiques de la région.

Dans tous les secteurs, Béjaïa traine des pieds! Elle est, à titre illustratif, classée parmi les dernières wilayas en termes de pénétration en gaz de ville, plus de 80% du réseau routier est dégradé, des perturbations récurrentes dans l’alimentation en eau potable et la liste des insuffisances est très longue. Il est à signaler qu’Ahmed Maabed a occupé plusieurs postes de responsabilités, dont wali délégué d’Hussein Dey, wali de Jijel, d’El-Taref et de Mostaganem.

F. A. B.