Par DDK | 5 Décembre 2018 | 2565 lecture(s)

TIZI-OUZOU - Projet du téléphérique de la ville

L’éternel chantier !

Le projet du téléphérique de la ville de Tizi-Ouzou, dont les études ont été finalisées en 2009, n’est pas près d’être achevé après plus de 5 ans de travaux...

Confié à l’entreprise réalisatrice en juillet 2013 pour un délai initial de 24 mois, le projet a buté contre de multiples contretemps. Censé diversifier le transport, désengorger le centre-ville en proie à un étouffement quotidien et réduire le degré de la pollution, devait être achevé dans un délai n’excédant pas deux années.

Ce projet de 7 kilomètres par voie aérienne, bute toujours sur des oppositions et différentes autres contraintes. Il n’a atteint, 5 ans après son démarrage, qu’un taux d’avancement de 50%. Moult contraintes ont été rencontrées sur le terrain. Il s’agit, entre autres, du déplacement d’une conduite de gazoduc au niveau de la gare de Bouhinoun, d’oppositions des riverains et des propriétaires terriens, de défaillance de l’entreprise réalisatrice et de difficultés d’accès au site, notamment sur le deuxième tronçon allant du siège de la wilaya vers Redjaouna.

À signaler qu’à présent, la première tranche allant de la gare jusqu’au niveau de la wilaya est à un taux global de 50%. Pour la seconde tranche allant de la wilaya à Redjaouna, les travaux n’ont pratiquement pas avancé. À rappeler que ce nouveau moyen de transport par câbles, allant de la gare multimodale vers Redjaouna, coûtera 490 milliards de centimes. Cette ligne comprend 8 stations, 80 cabines et 30 pylônes. A signaler aussi que les travaux sont actuellement concentrés sur la première tranche qui comprend 4 gares et 19 pilonnes. Les quatre gares sont toutes en travaux et 18 pilonnes sont déjà réalisés, le19e sera réceptionné vers la fin du mois en cours. Pour ce qui est de la seconde tranche qui comprend 10 pilonnes et 4 gares, les travaux ne sont pas encore lancés.

Au sujet du nouveau plan de circulation de la ville de Tizi-Ouzou qui remonte à 2011 et dont l’étude vient d’être finalisée, il n’est toujours pas lancé après plus de sept ans. La ville de Tizi-Ouzou étouffe à longueur de journée. Les bouchons sont quasi quotidiens, notamment aux heures de pointe. Il faut parfois plus d’une heure pour sortir de la ville ou y entrer. La mise en service du téléphérique et la mise en application du nouveau plan de circulation sont recommandés pour fluidifier la circulation et mettre un terme aux bouchons et à l’anarchie qui caractérisent le trafic au niveau de la ville des Genêts, une ville qui tend à devenir la ville des bouchons.

Hocine T.

0