Accueil Évènement Timide reprise des cours

UNIVERSITÉ DE BÉJAÏA - En dépit de la levée du blocus

Timide reprise des cours

738

Même si le blocus imposé depuis près d’un mois sur les deux campus de l’université de Béjaïa, à savoir Targa Ouzemmour et Aboudaou, a été levé hier, il n’en demeure pas moins que les salles des TD et les amphithéâtres étaient étrangement vides, a-t-on constaté.

«Lors de leur dernière réunion avec l’administration rectorale, les étudiants grévistes ont pris la décision de reprendre les cours à partir d’aujourd’hui (hier ndlr). Néanmoins, peu d’étudiants étaient présents aujourd’hui (hier) dans les salles et les amphithéâtres des deux campus», apprend-on d’un enseignant à la faculté des sciences sociales, précisant que la reprise des cours annoncée par les étudiants dans leur procès-verbal ayant sanctionné leur réunion avec le recteur de l’université de Béjaïa, le 5 décembre dernier, n’a pas été effective hier.

Selon un membre de la Coordination libre des étudiants de l’université Abderrahmane Mira, la reprise effective des cours aura lieu demain, mardi. Cette décision a été prise, précise notre interlocuteur, avant-hier soir, au terme d’une AG des étudiants tenue à la résidence de Targa Ouzemmour. De même, poursuit-il, «d’autres réunions seront également organisées par les étudiants dimanche et lundi (hier et aujourd’hui) pour informer l’ensemble des étudiants sur les détails de leur compromis avec l’administration rectorale».

«C’est du n’importe quoi de la part d’étudiants (une poignée) qui ne veulent pas étudier et manipulent et gèrent l’avenir de toute une communauté. Vous êtes responsables d’avoir fait perdre tant de temps pour ceux qui veulent étudier», commente une étudiante, visiblement en colère, sur les choix hasardeux des meneurs de la grève. Il est à signaler, par ailleurs, que les revendications des étudiants ont été satisfaites par l’administration rectorale. Ainsi, l’inscription au Master pour les diplômés de licence de l’université de Béjaïa, session 2018, qui n’auraient pas formulé leurs demandes dans les délais, seront inscrits à ce niveau d’étude. «J’ai instruis les doyens de toutes les facultés pour prendre en charge les étudiants concernés», a affirmé le recteur Boualem Saidani.

Concernant le point relatif à la réintégration des étudiants «exclus» dans leurs résidences universitaires, le PV de la réunion précise que le directeur des œuvres universitaires d’El Kseur «a exprimé sa disponibilité à prendre en charge tout étudiant qui serait concerné par cette question». L’autre point abordé lors de la rencontre a trait au respect des franchises universitaires et au dépôt de plainte à l’encontre d’étudiants par la directrice des œuvres universitaires de Béjaïa. Celle-ci a précisé dans son intervention, selon le PV rendu public, «qu’aucune plainte n’a été déposée à l’encontre des étudiants».

En outre, le rectorat de l’université affirme qu’il n’a enregistré «aucune violation des franchises universitaires et qu’il veille en permanence à la sécurité de toute la communauté universitaire». Par ailleurs, le conseil de direction de l’université de Béjaïa, mentionne le même PV, a répondu favorablement à toutes les revendications relatives à l’amélioration de l’encadrement pédagogique des étudiants. Il s’agit, principalement, du prolongement des horaires d’ouverture de la bibliothèque centrale au campus Targa Ouzemmour, la prise en charge financière des stages pratiques des étudiants et des sorties pédagogiques, ainsi que le renforcement des équipements des laboratoires et de la documentation.

Le conseil de direction a souligné lors de cette rencontre l’intérêt qu’attachent l’administration et les équipes de formation et de recherches à ces aspects pédagogiques soulevés par les étudiants et «se réjouit du partage de cette vision avec la communauté estudiantine».

F. A. B.