Accueil Évènement La 1ère Fête de l’huile d’olive lancée

BARBACHA - Elle s’étalera sur trois jours

La 1ère Fête de l’huile d’olive lancée

463

Le complexe sportif de Barbacha abrite, à partir d'aujourd'hui, la première édition de la Fête de l'huile d'olive.

Initié par la DSA, cet évènement, qui s’étalera sur trois jours, sera une occasion en or pour les fellahs de la région afin d’exposer, de faire connaître et de vendre leurs productions. Il y aura bien sûr l’huile sans doute à des prix étudiés, des figues, du miel, de l’ail, des citrouilles et bien d’autres produits du terroir.

Les consommateurs sont, donc, invités à se rendre nombreux dans les différents stands d’exposition-vente pour apprécier la qualité des produits de cette région montagneuse et à faire leurs provisions. Durant les expositions, les fellahs seront invités à prendre part à des communications qui porteront sur les méthodes qui permettront d’augmenter la production des arbres par notamment la taille correcte, le bêchage et l’irrigation quand cela est possible. Les conférenciers ne manqueront pas aussi de donner des conseils en ce qui concerne la cueillette des olives et l’amélioration de la qualité de l’huile.

Ces journées de fête seront également mises à profit par les services de la DSA qui pourront ainsi, en collaboration avec l’Angem, la Chambre de l’artisanat et la direction de la formation professionnelle, informer les familles sur les aides de l’État dont elles pourront bénéficier en ce qui concerne notamment les femmes au foyer, la formation et les aides pour les petits élevages.

Selon les prévisions de la DSA, la production d’huile d’olive atteindrait 16 millions de litres lors de la campagne oléicole en cours. Fort de 60 mille ha de vergers, le parc oléicole de la wilaya de Béjaïa occupe près d’un tiers de la surface agricole utile (SAU). Il importe de rappeler que la wilaya de Béjaïa arrive en tête du peloton des producteurs nationaux d’huile d’olive et contribue à hauteur de 25% du volume total.

Les plantations d’olives, autant que les capacités de transformation, ont été boostées par le plan national de développement agricole (PNDA), mis en place au début des années 2000. Le parc d’huilerie de la wilaya compte aujourd’hui plus de 240 unités de trituration, dont 97 pressoirs traditionnels.

Plus d’une centaines d’huileries modernes ont été acquises grâce au fonds de soutien à la filière. Enfin, signalons que des centaines d’hectares d’oliviers ont été ravagés par les feux au cours de l’été 2017 dans plusieurs régions de la wilaya, notamment à Toudja et Tifra.

B Mouhoub.