Accueil Évènement Le promoteur examine l’éventualité d’une délocalisation

Le promoteur examine l’éventualité d’une délocalisation

2045

La série de la fameuse affaire Alexo Amizour qui a fait parler d’elle à plus d’un titre, ces derniers mois et qui a défrayé la chronique, est en passe de vivre son dernier épisode, si l’on se réfère, en effet, à la dernière décision prise par le P/DG de cette unité, un événement qui va s’ajouter aux multiples péripéties vécues. M. Aberkane, qui nous a contactés avant-hier par téléphone, nous a révélé qu’il procédera à la délocalisation de son usine implantée actuellement sur le site de l’ex-Somacob d’Amizour vers une autre destination, une décision quirésulte aujourd’hui d’une cacophonie n’ayant d’ailleurs pas dépassé le stade de la gestation.

Le patron d’Alexo, qui a tout de suite réagi envers les derniers événements qui se sont déroulés dimanche dernier à Amizour, suite aux chassés-croisés des opposants et des défenseurs de ce projet dénonce entre autres : “L’absence de l’autorité de l’Etat et le laxisme agissant de ceux qui ont la charge de faire fonctionner les institutions dans cette localité et surtout dans cette wilaya”.

Cet opérateur économique en guerre contre les autorités locales d’Amizour et de wilaya qui se sont opposés farouchement à ce projet, dit Alexo pour des raisons de “conformité au POS et d’impact sur l’environnement”, las des chevauchements des prérogatives et des faux-fuyants “mineurs” et alibis “majeurs”, s’apprête donc à jeter l’éponge et à transférer son projet ailleurs, persuadé d’être mieux accueilli dans d’autres contrées, à commencer par El Kseur, à quelques encablures d’Amizour.

Nadir Touati