Accueil Évènement “L’augmentation des tarifs de l’électricité est inévitable”

“L’augmentation des tarifs de l’électricité est inévitable”

1776

Appelés à signer des contrats avec Sonelgaz dans le cadre d’un cahier des charges, et eu égard aux énormes moyens techniques et financiers qu’exigent une telle opération, les éventuels investisseurs privés ne pourraient être que les grands groupes privés. Néanmoins, M.Bouterfa s’est montré disponible à étudier toutes les offres et soutiendra que  » s’il y a des producteurs autonomes de l’énergie, c’est tant mieux pour nous « . La seule condition que puisse poser Sonelgaz est la nécessité de trouver une clientèle consommatrice du produit proposé. En ce sens, il indiquera que  » toutes les entreprises éligibles qui peuvent trouver des clients auxquels vendre leur énergie seront autorisées à investir dans le secteur « .

Revenant au dossier récurrent de l’augmentation des tarifs de l’électricité, que M. Bouterfa évoque avec insistance lors de chacune de ses sorties médiatiques depuis au moins une année et demie, date de la formulation de la demande d’augmentation des tarifs à la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (CREG), il réitérera encore une fois qu’une révision des tarifs est inéluctable.

Il estimera qu’aller vers des augmentations graduelles des tarifs de l’électricité est inévitable pour pouvoir financer les investissements de l’entreprise et couvrir ainsi les besoins des populations. Confirmant l’obligation d’une telle mesure, le P-DG de Sonatrach précisera que « si la hausse des tarifs n’a pas eu lieu en 2006, elle aura lieu en 2007 ou en 2008… « , il argumentera ses propos en énumérant les besoins de son entreprise.  » D’ici 2010 il va falloir trouver 450 milliards de dinars pour la mise en œuvre de notre programme d’investissement. La subvention de l’Etat ne dépassera pas les 100 milliards de dinars de contribution, donc l’augmentation des tarifs est inévitable », expliquera-t-il.

Rappelant que l’année 2006 a été « extrêmement difficile sur le plan de la gestion et de l’organisation, puisque c’est l’année qui a vu pour la première fois quatre filiales de distribution et l’opérateur systèmes fonctionner totalement en sociétés autonomes « , l’invité de la Radio notera que Sonelgaz assure le financement des projets grâce aux crédits contractés auprès de la BNA. Il est utile de souligner que cette dernière est le seul établissement financier à avoir reçu les garanties du Trésor public et a fini par accorder à Sonelgaz un prêt allant de 120 à 130 milliards de dinars avec un taux d’intérêt évalué à 3,75%.

L’hôte de Chaîne III continuera sur sa lancée et fera savoir que sur l’ensemble des appels d’offres lancés par Sonelgaz pour la réalisation de 10 centrales, sept sont déjà en cours de réalisation, dont celles d’Oran, de Batna, de Relizane, de Larbâa, de Annaba, de M’sila et de Laghouat qui devraient être opérationnelles en 2008 et 2009. « Nous assurons la production jusqu’à 2010, d’autant que les financements sont là. Nous avons obtenu des prêts de 70 milliards de dinars auprès de la BNA qui vont nous permettre de réaliser notre programme d’investissement » ajoutera-t-il.

Voulant se montrer rassurant à l’égard des consommateurs sur les fréquentes coupures d’électricité durant la saison estivale et les incidents liés à la hausse des températures, M. Bouterfa a affirmé que son entreprise a pris toutes les dispositions nécessaires pour que « l’été se déroule sans trop de contraintes ».

H.Hayet