Accueil Évènement Les USA enquêtent sur la destination des fonds de la zakat

Les USA enquêtent sur la destination des fonds de la zakat

1575

Sur la gestion des biens Waqfs et de la collecte de l’argent de la zakat. Ainsi, selon le quotidien Al-Khabar, dans son édition d’hier, les USA, suspecteraitent quelque détournement de ces ressources au profit des groupes armés.

Citant des sources informées, le journal affirme que l’ambassade US en Algérie autant que ses homologues européennes, sont convaincues qu’il y aurait un lien entre les sources de financement des groupes armés et les biens de la zakat, aussi bien celle officielle soit gérée par les Affaires religieuses que l’autre parallèle, la zakat qui se pratique en dehors du circuit légal.

Pour s’en enquérir informe-t-on, les diplomates US et européens se rapprochent ces jours-ci des services du ministère des Affaires religieuses pour collecter un maximum d’informations autour des ressources du fonds de la zakat, les modalités et les formes de son financement. Pour ce faire ils ont tout simplement recours à des questionnaires adressés aux responsables du département, auxquels ils posent également d’autres questions liées à la gestion des Affaires religieuses et celles relatives à la formation des imams, notamment.

S’agissant de la nature des questions posées aux responsables du ministère du culte, le journal en donne quelques exemples du genre:  » Où va l’argent de la zakat ? « ,  » comment est-il collecté ? « ,  » qui le distribue ?  »  » Qui en bénéficie ? » « quel est son montant », etc.

Du côté du ministère des Affaires religieuses, l’on tient à banaliser cet intérêt des Occidentaux pour ces fonds arguant qu’il est naturel que nous soyons en contact avec des diplomates occidentaux et des académiciens ayant des projets de livres autour de questions religieuses dont l’institution de la zakat et la gestion des waqfs.

Selon les responsables des AR,  » c’est une relation d’ordre purement technique outre que que la question du fonds de la zakat en Algérie constitue un modèle du genre pour ces Occidentaux et donc mérite qu’on s’y intéresse d’autant plus « .

Néanmoins il est pour le moins connu depuis quelques années que les USA sont désormais très vigilants quant aux sources de financement des groupes armés dans les pays de confession musulmane, et c’est à travers leurs représentations diplomatiques dans ces pays qu’il s’en enquissent.

H. O.