Accueil Évènement Trois terroristes neutralisés, un militaire tué

Trois terroristes neutralisés, un militaire tué

2898

Dans la matinée de la même journée, la progression d’un détachement des forces combinées de sécurité fut violemment stoppée, au lieu dit Sidi Fredj, par l’explosion de deux engins meutriers. L’on dénombrait, alors sept blessés parmi les militaires et gardes communaux. Grièvement atteinte par les éclats d’une bombe artisanale, l’une des victimes ayant le grade d’officier de l’ANP, succombera à ses blessures, quelques heures plus tard. Les coins de montagne de Si-Mustapha et Zaâtra attirent donc, de nouveau les feux de l’actualité sécuritaire. Les forces étatiques locales de sécurité, y ciblent, selon des informations recoupées, des groupuscules islamistes d’El Arkam, en étroite relation avec la phalange sanguinaire d’El Ansar sévissant plus loin vers l’est, sur la route de Dellys.

Entre lundi et mercredi derniers, raids aériens et frappes de l’artillerie classique se sont concentrées à intervales réguliers sur des zones fortement suspectées d’abriter la horde sanguinaire traquée. La veille de ce week-end, juste après le mécompte sus-mentionné, des brigades de l’armée avaient encore méthodiquement encerclé puis intensément pilonné une des tanières circonscrites.

Trois terroristes auraient été mis hors d’état de nuire.

Les corps criblés de ces sanguinaires ont été évacués par leurs acolytes, a-t-on laissé entendre. Hier à Zemmouri, une information, persistante faisait état de la probable élimination, lors de ladite opération, de l’émir d’une serriate sanguinaire, du nom de Hadjeres avec ses deux frères et d’autres anciennes et nouvelles recrues de l’ex-GSPC, celui-ci agissait sous les ordres de l’émir Zoual Youcef Khelifi, alias Abou Talha, condamné il y a dix mois à la peine capitale par contumace près la cour pénale de Boumerdès.

L’opération nettoyage des maquis d’Ouled Boudhar, ayant son prolongement dans les zones voisines d’Ouled Ali, se poursuit, a-t-on expliqué.

Toujours dans la soirée de mercredi, des sections de parachutistes de l’ANP s’y sont redéployées avec pour objectif principal d’engager des fouilles dans les endroits proches des positions pilonnés à l’arme lourde. L’on signale, enfin la démolition d’au moins trois casemates et le désamorçage d’un bon nombre de bombes artisanales, à l’aide de buldozzers. Le même procédé est pratiquement appliqué, a-t-on ajouté, dans les zones de Sahel Boubarak et au sud-ouest de Thénia, où au total une quinzaine de terroristes ont été neutralisés en moins d’un mois.

Salim Haddou